La junte malienne accuse la France d’armer des groupes djihadistes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'Opération Barkhane est accusée par la junte malienne d'actes d'agression
L'Opération Barkhane est accusée par la junte malienne d'actes d'agression
©LUDOVIC MARIN / AFP

Barkhane dans le viseur

La junte malienne accuse la France d’armer des groupes djihadistes

Le chef de la diplomatie malienne a visé les forces françaises dans une lettre au président du Conseil de sécurité de l’ONU.

Alors que les forces françaises de l'opération Barkhane ont quitté le Mali, lundi 15 août, le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, le chef de la diplomatie malienne, a envoyé une lettre au président du Conseil de sécurité de l'ONU pour porter des accusations à l'égard de la France, comme le rapporte Le Monde.

Et notamment des « actes d’agression » commis par les forces françaises. La junte affirme avoir « enregistré plus de cinquante cas délibérés de violation de l’espace aérien malien par des aéronefs étrangers, notamment opérés par les forces françaises », depuis le début de l’année. Sont aussi mentionnés la fourniture d’« armes » et la collecte de « renseignements au profit des groupes terroristes », aindi que des faits d'« espionnage » et d'« intimidation » des forces armées maliennes (FAMa), etc.

Pour l'Elysée, « la junte franchit un palier dans le rocambolesque et l’invraisemblable en portant des accusations évidemment sans fondement. » La junte avait formulé les mêmes accusations à l’encontre de « Barkhane » fin avril dans un précédent courrier à l'ONU.

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !