Face à la remontée du Covid-19 et aux manifestations, Emmanuel Macron choisit la fermeté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manifestation contre le pass sanitaire
Manifestation contre le pass sanitaire
©Fred SCHEIBER / AFP

Coronavirus

Face à la remontée du Covid-19 et aux manifestations, Emmanuel Macron choisit la fermeté

Le chef de l’Etat a dénoncé avec force les manifestants dont le nombre augmente chaque samedi

Quatrième week-end de mobilisation consécutif, le mouvement contre le passe sanitaire a gagné en ampleur. 237 000 personnes ont défilé, samedi 7 août, selon le ministère de l’intérieur. Ils n’étaient que 114 000, trois semaines plus tôt constate Le Monde.

Face à cette fronde estivale – soutenue par 35 à 40 % des Français, selon divers sondages –, le gouvernement se veut le porte-voix des citoyens « raisonnables ». 76 % des sympathisants macronistes sont hostiles au mouvement, affirme une enquête Elabe, tout comme 61 % de ceux du Parti socialiste et 62 % du parti Les Républicains. Trois électorats clés pour le chef de l’Etat en vue de l’élection présidentielle de 2022 analyse Le Monde.

 Dans Paris Match, jeudi, le chef de l’Etat a dénoncé avec force les manifestants, ces « quelques dizaines de milliers de citoyens en perte de sens telle qu’ils peuvent dire qu’on vit en dictature » ajoute Le Monde.

Au sein du gouvernement, on s'inquiète quand même un peu la rentrée « Ce n’est pas neutre d’avoir 200 000 personnes dans la rue à cette période, surtout quand on voit que c’est présenté positivement dans la presse quotidienne régionale, qui parle de manifestations familiales ou bon enfant, prévient un ministre. Il faut faire gaffe quand on les pointe du doigt. » déclare une personne non identifiée.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !