Eric Dupond-Moretti conteste la recevabilité des plaintes déposées contre lui devant la Cour de Justice de la République (CJR) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Eric Dupond-Moretti
Eric Dupond-Moretti
©Thomas SAMSON / AFP

Riposte

Eric Dupond-Moretti conteste la recevabilité des plaintes déposées contre lui devant la Cour de Justice de la République (CJR)

Selon lui, aucun des trois plaignants - l’association Anticor, le Syndicat de la magistrature et l’Union syndicale des magistrats - n’aurait eu droit d'agir

Une requête en nullité répond à la mise en examen du garde des Sceaux, le 22 juillet, pour soupçons de prise illégale d’intérêts dans l’affaire des fadettes et l’inspection de trois magistrats du parquet national financier. Déposée fin août, elle pourrait être débattue devant la commission d’instruction de la CJR au début du mois prochain selon Le Figaro.

La requête en nullité attaque la recevabilité des plaintes: aucun des trois plaignants - l’association Anticor, le Syndicat de la magistrature et l’Union syndicale des magistrats - n’aurait eu droit à agir.

Il est aussi dénoncé le fait que les réquisitions de recevabilité de ces plaintes auraient dû être signées par François Molins lui-même et non par son adjoint. Et le procureur général près la Cour de cassation, est critiqué pour son «défaut d’impartialité»

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !