Division au sein des Républicains à propos du "grand remplacement" mentionné par Valérie Pécresse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse
©AFP

Division au sein des Républicains à propos du "grand remplacement" mentionné par Valérie Pécresse

Plusieurs cadres de sa campagne demandent à la candidate de s'expliquer

En conseil stratégique ce lundi matin, Jean-François Copé et Xavier Bertrand ont demandé des comptes à la candidate LR, au lendemain de son meeting au Zénith de Paris souligne BFMTV.

 En meeting au Zénith de Paris dimanche, Valérie Pécresse a employé l'expression complotiste du "grand remplacement", couramment utilisée à l'extrême droite notamment par Éric Zemmour.

"Mme Pécresse y reprend ainsi à son compte la théorie complotiste popularisée par l’écrivain d’extrême droite Renaud Camus et reprise régulièrement par Eric Zemmour" ajoute Le Monde.

« Le grand remplacement de la droite par l’extrême droite, voilà ce qui est apparu ce week-end. Trois candidatures pour une même haine, a critiqué également la députée de La France insoumise Clémentine Autain, citée par Le Monde.

Si Éric Ciotti, a assuré le service après-vente des déclarations de sa candidate sur BFMTV-RMC ce lundi matin, expliquant "adhérer totalement sur le fond" du discours de Valérie Pécresse, d'autres l'ont critiqué.

C'est le cas de Jean-François Copé, connseiller spécial à la politique de la Ville qui a déclaré : "C'est la question de la ligne, le grand remplacement, c'est pas possible, si on veut être une droite décomplexée, on doit montrer des différences avec les extrêmes". selon BFMTV.

Même son de cloche avec Xavier Bertrand, toujours selon BFMTV : "Sur le fond il faut qu'on clarifie sur le grand remplacement, le grand remplacement c'est pas nous", a-t-il déclaré "Moi, je veux retrouver la Valérie Pécresse du congrès, pas une candidate de synthèse, c'est ta ligne que tu dois imposer", a lancé Xavier Bertrand à la candidate.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !