Covid-19 : la HAS précise les populations éligibles à une dose de rappel de vaccin : 65 ans et plus, ainsi que les personnes atteintes de comorbidités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Pfizer
Pfizer
©Jeff J Mitchell / POOL / AFP

Coronavirus

Covid-19 : la HAS précise les populations éligibles à une dose de rappel de vaccin : 65 ans et plus, ainsi que les personnes atteintes de comorbidités

La HAS propose une dose de rappel avec un vaccin à ARNm face à la baisse de la protection de la vaccination

"Après avoir analysé les données disponibles, la HAS propose une dose de rappel avec un vaccin à ARNm pour les personnes de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19. Cette dose de rappel doit être administrée après un délai d’au moins 6 mois suivant la primovaccination complète" indique un communiqué de la Haute Autorité de Santé diffusé mardi midi.

"Les études récentes suggèrent une réduction de l’efficacité de tous les vaccins, en particulier contre le variant delta. Cette baisse de la protection concerne essentiellement l’infection et les formes symptomatiques. On observe également une légère baisse d’efficacité sur les formes graves qui restent globalement bien couvertes par les vaccins. La baisse ne touche pas seulement les personnes âgées et les populations à risque de formes graves, mais ces dernières demeurent les plus affectées. 

"Enfin, quel que soit le vaccin utilisé pour la primovaccination avec un vaccin à ARNm, la HAS estime qu’il n’y a pas d’argument suffisant, à ce jour, pour recommander préférentiellement un vaccin par rapport à l’autre pour la dose de rappel, les deux vaccins à ARNm disponibles étant tous les deux très efficaces contre les formes graves de Covid-19, y compris celles liées au variant Delta."

La HAS propose de simplifier le parcours vaccinal en administrant le vaccin contre la grippe et celui contre la Covid en même temps.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !