Voilà à quoi ressembleraient les extraterrestres sur Europe, la lune de Jupiter la plus susceptible d’abriter la vie dans le système solaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La surface glacée d'Europa photographiée par le vaisseeau de la Nasa Galileo, à la fin des années 1990.
La surface glacée d'Europa photographiée par le vaisseeau de la Nasa Galileo, à la fin des années 1990.
©Reuters

aliens

Voilà à quoi ressembleraient les extraterrestres sur Europe, la lune de Jupiter la plus susceptible d’abriter la vie dans le système solaire

Le 2 février dernier, la Nasa annonçait son intention d'envoyer une sonde spatiale explorer Europe, une des lunes de Jupiter. Cette petite planète glacée abrite sous sa surface un immense océan d'eau liquide. Des conditions favorables au développement de la vie, espèrent les scientifiques. Mais à quoi ressembleraient des êtres vivants sur Europe ?

En-dehors de la terre, la planète géante Jupiter est peut-être l'un des derniers endroits de l'univers où les hommes ont des chances de trouver de la vie. Cette affirmation n'est pas vraie pour l'énigmatique lune de Jupiter, Europe. Cela fait 20 ans que les astrobiologistes la considèrent comme un foyer potentiel de vie.

"De mon point de vue, les formes de vie qui pourraient exister sur Europe ressembleraient aux micro-organismes que l'on trouve (sur terre) au sommet des sources hydrothermales", imagine Steve Vance, membre de l'équipe scientifique de la mission Europe de la Nasa, interrogé par Business Insider. "Dans mes moments d'audace, je me demande si Europe pourrait avoir la même biosphère énergique que la terre, qui engloble de larges formes de vie", se risque-t-il. A quoi des créatures pourraient-elles bien ressembler sur Europe ?

Un océan sous la surface d'Europa

Dans les années 1990, la vaisseau spatial Galileo a survolé Europe une douzaine de fois, et pris de nombreux clichés de sa surface mouvante. Ce n'est pourtant pas la surface de la planète qui a intrigué les scientifiques comme steve Vance, mais la découverte fascinante de l'existence d'un océan liquide, vaste et profond, sous sa surface.

"Ce qui rend Europe exceptionnelle, c'est que la planète est totalement recouverte par un océan, probablement depuis 4 millions d'années", s'enthousiasme Steve Vance. "Et cet océan se trouve peut-être sous quelques kilomètres de glace seulement." Il pourrait être deux ou trois fois plus grand que tous les océans de la terre additionnés, et atteindre 100 kilomètres de profondeur. C'est 10 fois plus profond que la région océanique la plus profonde sur terre. Un véritable monde sous-marin !

Ces dimensions, gigantesques à l'échelle de la terre, sont seulement des estimations basées sur les connaissances limitées des scientifiques. Galileo est le seul vaisseau à s'être approché de la lune glacée plus d'une fois, et il n'était pas équipé d'instruments lui permettant d'étudier Europa en détails. Les recherches pourraient ne pas en rester là. Le 2 février dernier, le patron de la Nasa, Charles Bolden, a annoncé que l'agence spatiale allait sélectionner des projets pour envoyer une sonde sur Europa dans un futur proche, comme le rapporte Le Figaro. Une mission évaluée à 30 millions de dollars.

Les conditions nécessaires à la vie

Pourquoi Europe serait-elle, plus qu'une autre planète du système solaire, susceptible d'abriter la vie ? Grâce à l'énergie des marées exercées par la puissance attraction gravitationnelle que Jupiter sur sa petite lune.

C'est cette énergie des marées -appelée "énergie marémotrice- qui garde l'eau salée d'Europe à l'état liquide. Pour Christopher McKay, scientifique au département Science spatiale et astrobiologie de la Nasa, c'est ce phénomène qui fait d'Europa une des planètes les plus susceptibles d'accueillir des formes de vie extraterrestre dans notre système solaire.

Selon lui, les trois planètes les plus favorables au développement de la vie sont Encelade (une des lunes de Saturne), Mars et Europe. Toutes ont en commun l'existence avérée d'eau liquide dans le passé. Sur Europa, l'interaction entre la surface glacée et l'océan en-dessous joue un rôle clé. En 2013, le téléscope spatial Hubble a repéré de la vapeur d'eau au-dessus du pole sud de la lune. Les scientifiques pensent que ce panache venait de sous la surface glacée.

Si de l'eau arrive à s'échapper de l'océan, cela signigie probablement que de l'oxygène et des gaz carbonés pénètrent sous la surface. Or le carbone et l'oxygène sont des éléments essentiels au développement de la vie dans les océans, sur terre. Pourquoi n'en serait-il pas de même sur Europe ? "Nous pouvons imaginer des poissons, des octopus (pieuvres) ou toutes sortes d'animaux capables de vivre dans un océan de 100 kilomètres de profondeur " détaille Steve Vance.

Chercher les réponses sur terre

Pour savoir à quoi ressembleraient les animaux vivant dans les profondeurs d'un océan spatial, le meilleur terrain d'enquête des astrobiologistes se trouve sur terre. Au fond des océans terrestres, on trouve des endroits extrêmement sombres et froids. Des conditions proches de l'océan d'Europe. Et bien qu'il soit difficile de croire que des être vivants puissant vivre dans un milieu à ce point hostile, les scientifiques sont régulièrement surpris par de nouvelles découvertes.

En novembre dernier, une équipe de scientifiques de la Nasa a étudié une des plus profondes cheminées hydrothermales (produites par des volcans sous-marins), sous l'océan, au large des îles Caimans. Ils ont découvert des centaines de crevettes agglutinées autour de la cheminée, comme on le voit dans la vidéo ci-dessous, publiée par la Nasa :

Certains scientifiques pensent que la vie est née sur terre, il y a des millions d'années, dans l'eau brûlante qui entoure ces cheminées. " L'existence de tels animaux sur Europe dépend de la quantité d'énergie qui est relachée là-bas à travers les cheminées hydrothermales", estime une chercheuse de la Nasa, dans un communiqué.

Futures missions

La sonde spatiale Juno a été envoyée par la Nasa vers Jupiter, et devrait atteindre la planète en juillet 2016. Juno n'étudiera pas spécifiquement Europe, mais la sonde donnera aux scientifiques des informations précieuses sur l'importance de l'énergie des marées exercée par Jupiter sur Europe, et donc, une meilleure idée du degré d'activité de ses cheminées hydrothermales sous-marines.

Par ailleurs, une équipe de scientifiques sous la direction de Steve Vance est en train de développer la sonde Clipper, dont l'objectif est d'aller faire des analyses sur Europe. Elle pourrait être envoyée vers la planète en 2022 et l'atteindre en 2026, selon Steve Vance. Il espère obtenir des informations qui permettront de lever le voile sur le mystère de la vie extraterrestre.

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !