Une rue avec le nom d’une des épouses de Mahomet à Stains ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
A Stains, en Seine-Saint-Denis, une plaque de rue symbolique porte le nom de l’épouse du prophète Mahomet, Khadija Bint Khuwaylid.
A Stains, en Seine-Saint-Denis, une plaque de rue symbolique porte le nom de l’épouse du prophète Mahomet, Khadija Bint Khuwaylid.
©Capture d'écran ©Twitter / @CWeillRaynal / DR

Ça se passe dans le quartier du Maroc

Une rue avec le nom d’une des épouses de Mahomet à Stains !

Elle devait être très méritante.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le maire communiste de cette localité du 93 a inauguré une rue Khadija. Cette dame a eu une vie qui force sans doute le respect. Sa principale qualité est d’avoir été une des épouses du Prophète.  

À l’époque de Mahomet, on ne demandait pas l’avis des femmes avant de les épouser : on les achetait ou on les enlevait ! La belle et douce Khadija n’a pas eu le choix. 

On peut observer que la polygamie était alors à la mode. N’étant pas versés dans le Coran, nous ignorons avec combien de femmes Mahomet a convolé. Mais nous savons qu’il avait de nombreuses épouses qui méritent aussi une plaque.  

À quand une rue avec la petite Aicha, 9 ans ? La plaque du nom de Khadija est située dans le quartier bien nommé du Maroc. À part ça, vous croyez que Stains est en France ? 

À Lire Aussi

Magnifiques filles iraniennes…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !