"The Journalist" de Michito Fuji : Franc-tireur au pays du soleil levant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"The Journalist" est une série de Michito Fuji à découvrir sur Netflix.
"The Journalist" est une série de Michito Fuji à découvrir sur Netflix.
©

Atlanti-Culture

"The Journalist" de Michito Fuji : Franc-tireur au pays du soleil levant

"The Journalist" de Michito Fuji est à découvrir sur Netflix.

Claude Carrière

Claude Carrière

Claude Carrière est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"The Journalist" de Michito Fuji 

Série japonaise

NETFLIX: saison 1- 6x (45’- 55’)

Sortie : 13 janvier 2022

Notre recommandation : EXCELLENT

THÈME

Ce thriller politique décrit un système démocratique nippon gangrené par la corruption, au travers d’un scandale financier qui implique le 1er ministre et sa femme.

L’immersion dans ce monde où les puissants font la pluie et le beau temps jusqu’à renier toute valeur morale et humaine va nous entraîner au plus près des « petits » ceux qui vont devoir courber l’échine en obéissant aux ordres au risque d’en perdre travail et statut social.

Ainsi ce face à face, puissants-impunis / asservis-humiliés va-t-il se faire jusqu’à ce qu’une brèche s’installe, engendrée par le geste décisif de Suzuki, petite main du gouvernement mais qui, fort d’une valeur morale, ne va pas résister à la pression qui pèse sur lui…

Ainsi c’est un long tunnel que nous allons emprunter avec lui, avec Matsuda, reporter chevronné du quotidien Touto Shinbun et Ryo l’étudiant-stagiaire, pour découvrir les rouages des pouvoirs exécutifs et judiciaires japonais avec leurs méthodes de falsifications et de protection.

POINTS FORTS

- Il semblerait que ce sujet soit inspiré d’un fait réel.

- La mise en scène, toute en sobriété, est un cadre parfait pour la mise en valeur du jeu des acteurs et de la justesse de leur interprétation.

- Quant au traitement du sujet : ici, il est traité de l’intérieur, on part du centre de l’humain, que l’on voit évoluer avec ses ressentis, ses hésitations, ses émotions mais toujours sous couvert d’une apparence bien contrôlée, quand bien même on sent la lutte intérieure qu’il se livre, empêtré dans ses contradictions et ses doutes. Ce point est passionnant surtout si on compare un tel traitement à celui observé dans les séries coréennes, telle Chief of staff où le thème est beaucoup plus orienté sur l’environnement de l’individu que sur la profondeur de son ressenti.

Aussi dans la série nippone, c’est le sens de l’urgent, et de « l’aigu » qui domine et qui en fait tout le sel. 

- La mise en valeur de la culture de l’humiliation qui imprègne la société nippone. 

QUELQUES RÉSERVES

- Nous trouvant à échelle humaine, le sujet peut parfois sembler un peu long pour un spectateur occidental.

- A voir impérativement en version originale !

ENCORE UN MOT...

Les plateformes nous permettant de découvrir les filmographies des autres pays, ceci est pour nous un formidable terrain de richesse et de comparaison, mais qui nécessite un minimum d'efforts.

L'AUTEUR

Michito Fujii, à partir de son film, sorti en 2019 : Shinbun Kish.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !