Rencontres en ligne : l'intelligence artificielle fait de gros progrès pour aider les gens à trouver l'amour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Rencontres en ligne : l'intelligence artificielle fait de gros progrès pour aider les gens à trouver l'amour
©Denis Charlet / AFP

Entremetteur 2.0

Rencontres en ligne : l'intelligence artificielle fait de gros progrès pour aider les gens à trouver l'amour

Les sites de rencontres utilisent de plus en plus l'intelligence artificielle pour aider leurs utilisateurs à trouver le partenaire idéal.

Laurence  Devillers

Laurence Devillers

Professeure à l’université Paris-Sorbonne et chercheuse au Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur (Limsi) du CNRS

Voir la bio »

Atlantico : Depuis quand l'intelligence artificielle se penche-t-elle sur les relations amoureuses ?

Laurence Devillers : L’intelligence artificielle (IA) se penche sur nos relations amoureuses depuis 20 ans en poursuivant plusieurs buts : apparier les profils de personnes, construire des entités virtuelles amoureuses comme dans le film HER ou encore nous aider à mieux gérer nos relations de couple. L’informatique émotionnelle, nouvelle branche de l’IA et de l’apprentissage machine est née en 1997 au MIT (Boston). Elle se décompose en trois axes technologiques qui répondent aux questions suivantes : Comment détecter automatiquement les émotions et la personnalité dans le comportement des humains, comment mettre en place un dialogue humain machine qui prenne en compte le langage et les émotions, et enfin comment simuler une réponse émotionnelle, comme l’empathie. Les agents conversationnels, encore appelés chatbots sont des objets capables de dialoguer avec nous et pour certains ils auront des capacités émotionnelles. Ils pourront être des assistants, des coachs affectifs.

Comment les sites de rencontres exploitent-ils l'IA ?

Les sites de rencontre exploitent de nombreux outils d’IA comme la reconnaissance faciale, le traitement du langage naturel, l’informatique émotionnelle, les chatbots pour analyser nos goûts, nous profiler, nous classer et prédire nos choix. L'industrie des rencontres en ligne représente plus de 4 milliards de dollars US. Elle est dominée par le Group Match qui comprend plusieurs applications dont Tinder. Tinder a 57 millions d’utilisateurs. Les sites de rencontre intègrent de plus en plus d'IA et développent au fil de l’eau des offres payantes afin de rentabiliser leurs activités, à cela s’ajoute toutes les publicités intrusives. Rappelez-vous que vous êtes le produit quand vous livrez vos données sur ces sites.  Certains sites de rencontres utilisent l'IA pour analyser le chat des gens et leur envoyer des suggestions sur la façon de répondre. D’autres pour "classer" les profils et montrer ceux qu'un utilisateur pourrait préférer. Match dispose aussi d'un chatbot appelé "Lara" disponible en 10 langues qui sert d’ « entremetteuse » sur les sites de rencontre. Le site Badoo utilise la fonction « SOSIE », il s'agit d'utiliser la reconnaissance faciale pour suggérer un partenaire qui pourrait ressembler à un coup de cœur. Nous partageons sur les sites de rencontre beaucoup de nos préférences et de notre intimité en répondant à des questions, en chatant, ou encore en choisissant les photos de personnes que nous voulons séduire. L’IA nourrit avec nos données est capable d’apprendre les profils des personnes qui s’apprécient. Black Mirror, série dystopique, s’inspire des nouvelles technologies et du déploiement de l’IA au sein de notre société et interroge quant à l’évolution des usages et des comportements. L’épisode “Hang the DJ” décrit un monde qui s’occupe de former des paires entre individus, jusqu’à ce qu’ils rencontrent le partenaire idéal à 99,8% selon les prédictions des algorithmes !

The Conversation rapporte qu'on pourrait bientôt voir nos avatars virtuels se rencontrer avant de fixer un date dans la vraie vie. Après l'intelligence artificielle, la réalité virtuelle ?

L'industrie des sites de rencontres est en train d'adopter l'IA pour fouiller dans la psyché humaine et collecter nos données, bientôt la réalité virtuelle sera également utilisée. Tomberons-nous amoureux de fantômes ? Depuis 2017, Gatebox propose déjà un agent conversationnel avec un personnage sous forme d’hologramme répondant au nom d’Hikari Azuma pour environ 1200 euros. Cette société japonaise veut créer un monde où l’on vit avec des personnages virtuels et présente cet agent que j’appelle souvent « la fée clochette » comme une épouse attentionnée. La réalité virtuelle permet de ressentir un univers virtuel par le biais de ses différents sens : la vue le plus souvent mais aussi le toucher, l’ouïe, l’odorat.  Aujourd’hui, par exemple il est possible d’être immergé au cœur d’une relation sexuelle grâce à des casques de réalité virtuelle, qui utilise le principe d’affichage en 3D stéréoscopique, alors même qu'on est seul dans son salon. L’immersion dans le virtuel est alors une extension de la pornographie standard en quête de sensations fortes. Demain, la réalité virtuelle pourrait être un moyen pour rencontrer les autres à distance ! Est-ce ce monde sans risque, sans corps, décidé par des algorithmes est celui que nous souhaitons construire ?  Démystifier et explorer ce que sera ce monde de demain est l’objet de mon livre « les robots émotionnels » (L’observatoire, 2020) qui nous fait prendre conscience des rouages de nos émotions, décrit l’intelligence émotionnelle et explore le futur affectif avec les machines dans nos sociétés.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !