Qui vole où dans le monde ? La carte des lignes aériennes les plus fréquentées post-Covid | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Qui vole où dans le monde ? La carte des lignes aériennes les plus fréquentées post-Covid
©@PythonMaps

Trafic aérien

Qui vole où dans le monde ? La carte des lignes aériennes les plus fréquentées post-Covid

Après une année noire en 2020, la demande de transport aérien de passagers est resté bien en deçà des niveaux d'avant Covid-19. Le fret aérien a pourtant connu un bond assez important de la demande pendant la pandémie

Adam Symington

Adam Symington

Adam Symington est scientifique et développeur. Il est responsable de la date science chez Geollect ltd, une société d'intelligence géospatiale qui vise à mieux comprendre le monde maritime à l'aide de données. Il est également propriétaire et créateur du projet PythonMaps, un petit projet de visualisation de données visant à montrer la puissance de la programmation Python dans la visualisation de données géospatiales.

Voir la bio »

Atlantico : Il y a jusqu'à 8 755 vols commerciaux dans les airs à tout moment de la journée. Ces vols transportent des milliers de personnes (et des millions de dollars de marchandises) à travers le monde. Dans quelle région du monde se trouve la majorité du trafic aérien ?

Adam Symington : Le graphique partagé montre trois principales plaques tournantes du trafic aérien : l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie de l'Est. L'Asie de l'Est est la région où le trafic aérien est le plus important en termes de passagers transportés. La Chine, le Japon, la Corée du Sud, le Vietnam et l'Indonésie en constituent la majeure partie. L'Asie de l'Est est suivie de près par l'Amérique du Nord, puis par l'Europe. En ce qui concerne les régions les plus fréquentées du monde, les États-Unis restent de loin le pays le plus fréquenté pour le trafic aérien avec près d'un milliard de passagers transportés en 2019, la Chine est en deuxième position avec environ 650 000 000 de passagers et, étonnamment, l'Irlande est en troisième position avec 170 000 000 de passagers.  

Carte initialement publiée sur Visual Capitalist. L'article originel est à retrouver ICI

Quels sont les aéroports les plus fréquentés en termes de passagers ? En termes de fret ?

Parmi les dix aéroports les plus fréquentés en termes de passagers, huit sont situés aux États-Unis et deux en Chine (Guangzhou Baiyun et Chengdu Shuangliu). L'aéroport le plus fréquenté du monde est celui d'Atlanta. Une plaisanterie circule aux États-Unis : "Si Jésus revient un jour, il devra encore se changer à Atlanta". 

Pour ce qui est du fret, Hong Kong est de loin l'aéroport le plus fréquenté, suivi de Memphis, où se trouve le centre mondial de FedEx Express.

Quel est l'impact du Covid sur l'aviation ?

La demande de transport aérien de passagers s'est manifestement effondrée en 2020 et est restée bien en deçà des niveaux d'avant 2020 jusqu'en 2022. Cela est vrai presque partout, avec des baisses dans tous les secteurs associés, par exemple la restauration, les services au sol, la fabrication d'équipements, etc. Toutefois, le fret aérien a connu un bond assez important de la demande pendant la pandémie. Cela s'explique par les retards très médiatisés dans le secteur du transport maritime mondial (en partie dus au blocage du canal de Suez par l'Ever Given), qui ont entraîné des problèmes de chaîne d'approvisionnement dans le monde entier. Le fret aérien a connu une hausse bienvenue de la demande en conséquence. 

L'Occident perd sa puissance depuis plusieurs années, au profit notamment de la Chine. Cela se vérifie-t-il si l'on compare les cartes de ces dernières années ?

Je pense que c'est beaucoup plus compliqué que de comparer les cartes du trafic aérien, mais en apportant plus de données et en examinant le trafic maritime, le trafic aérien, l'expansion des infrastructures, les émissions / les dépenses énergétiques (l'énergie est directement corrélée au PIB), etc. on constaterait que la Chine et l'Inde ont explosé en termes de puissance et d'influence sur la scène mondiale. Une grande partie des biens mondiaux sont désormais produits en Asie de l'Est, ce qui a donné naissance à une classe moyenne croissante dans ces pays, qui utilise les transports aériens, alimentant la demande et stimulant la croissance économique. En termes de puissance, le transport aérien n'est pas un grand indicateur de puissance car le volume de marchandises qui peut être transporté par avion est minuscule par rapport au transport maritime commercial. À l'heure actuelle, certaines des voies de navigation les plus fréquentées au monde se trouvent dans la mer de Chine méridionale. Elles permettent d'acheminer des ressources naturelles essentielles à l'économie chinoise et d'exporter les produits manufacturés de la Chine dans le monde entier. Alors que la Chine gagne en puissance, ces voies de navigation restent vulnérables et quelques blocages astucieux pourraient paralyser l'économie chinoise.  La Chine est particulièrement dépendante du pétrole et du gaz expédiés du golfe Persique via le détroit de Malacca. Ce détroit ne fait que 1,7 miles de large et pourrait facilement être bloqué pour étrangler l'économie chinoise. Combien de temps l'économie chinoise devra-t-elle se débattre avant que le public complaisant cesse de se conformer ? L'obsession actuelle de la Chine pour les chemins de fer et les pipelines terrestres vers des pays comme le Pakistan, la Russie, etc. prend tout son sens lorsque sa vulnérabilité aux blocages navals devient évidente. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !