Mais où sont passés les millionnaires chinois qui manquent à l’appel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les millionnaires chinois n'ont progressé que de 3% entre 2011 et 2012.
Les millionnaires chinois n'ont progressé que de 3% entre 2011 et 2012.
©Reuters

Les temps sont durs

Mais où sont passés les millionnaires chinois qui manquent à l’appel

Fin 2012, la deuxième puissance économique mondiale comptait 1,05 million de millionnaires possédant une fortune de 1,63 million de dollars, soit 10 millions de yuans. Une augmentation de "seulement" 3% par rapport à 2011 qui s'explique notamment pas une fuite de certains d'entre eux.

Décidément, la crise économique frappe partout et tout le monde. Le rapport annuel élaboré par l’institut de recherche Hurun et le cabinet de conseil GroupM Knowledge, et publié mi-août l’atteste : de 2011 à 2012, la progression de millionnaires chinois n’a donc augmenté que de 3%. Ce qui représente tout de même 30 000 millionnaires de plus. Mais cela reste la plus faible augmentation enregistré sur les cinq dernières années.

Si l’on se concentre sur la catégorie d’individus que l’on appelle "supers-riches", soit plus de 16 millions de dollars, ils ne sont que 64 500 en tout au cœur de l’empire du Milieu, et n’ont progressé que de 2% de 2011 à 2012. L’explication de ce ralentissement est simple à trouver : la conjoncture économique récente. Pauvre Chinois, leur croissance de 2012 n’était que de…7,8%. Un chiffre qui ferait le bonheur de la France, ainsi que de l'Europe. Conséquence, le moral de ces millionnaires est en berne, et seulement un quart d’entre eux s’estime "très confiants" dans l’évolution économique des deux prochaines années, contre 28% en 2011 et 50% en 2010.

Par ailleurs, les performances des Bourses chinoises apparaissent décevantes, malgré un gain de 3,17% en 2012 pour l’indice de référence. Et 15%, contre 20% l’année précédente des millionnaires, soit environ 160 000 personnes ont fait état de leurs investissements boursiers comme source principale de leur fortune en 2012. L’investissement dans la pierre reste la priorité des investissements. Bien que le gouvernement tente de limiter la flambée de l’immobilier, ce secteur concentre 15% des millionnaires qui ont fait fortune grâce à ce type d’investissement. Mais de plus en plus de Chinois chercheraient à investir désormais à l’étranger.

Raisons motivant l'investissement à l'étranger des millionnaires chinois

Pour ce qui est de la localisation de ces millionnaires chinois, le site Quartz propose une cartographie reproduite ci-dessous. Pêle-mêle, on découvre que 70% des millionnaires résidaient, fin 2012, dans les agglomérations de la capitale, Pékin, à Shanghai, ainsi que dans les provinces du Guandgdong, Zhejiang et Jiangsu. La capitale abritait à la même époque 184 000 millionnaires, dont 10 700 "super-riches".

Dans le monde, selon le même rapport, le nombre de millionnaires dans le monde a progressé de 9,2% l’an dernier, malgré la crise. Fin 2012, aux quatre coins du globe, on comptait 12 millions de millionnaires en dollars en 2012. Si la Chine est classée quatrième rang des pays qui comptent le plus de millionnaires, derrière les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne, la France arrive au sixième rang mondial, avec 430 000 millionnaires.

Les sacs à mains bleu représentent les millionnaires possédant au moins 6 millions de yuans d'actifs (731 951 euros), les voitures vertes représentent ceux qui possèdent au moins 10 millions de yuans d'actifs (1 220 124 euros) et les bateaux rouges symbolisent "les super riches" qui totalisent plus de 100 millions de yuans d'actifs (12 201 247 euros).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !