L’armée centrafricaine au secours de Poutine ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une manifestation en soutien à la Russie, le 5 mars à Bangui.
Une manifestation en soutien à la Russie, le 5 mars à Bangui.
©Carol VALADE / AFP

Out of Africa

L’armée centrafricaine au secours de Poutine !

Les Ukrainiens en rient encore…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Une tragédie se déroule en Ukraine. Une comédie pitoyable se joue à Bangui. Regardez les vidéos. On y voit les militaires locaux bomber le torse.

Ils annoncent qu’ils vont rejoindre les troupes russes aux portes de Kiev. « Courage, courage ! », crient-ils à leurs futurs compagnons d’armes. Pas de doute en effet qu’avec eux la victoire de Poutine est proche ! Certes, il y a loin de Bangui à l’Ukraine. Mais Poutine, pas raciste pour un sou, enverra de gros avions porteurs pour les amener sur le front.

L’armée russe a en apparence bien besoin d’eux. Ses chars s’embourbent ou sont détruits par les Ukrainiens. Ses soldats manquent d’ardeur au combat. Souvent, ils ne comprennent pas pourquoi on leur demande de tirer sur leurs frères ukrainiens. Or, ce qu’il y a de bien avec les soldats centrafricains, c’est qu’ils n’ont pas de frères en Ukraine. Et ils tueront sans état d’âme. Il est vrai que là-bas il fait froid, beaucoup plus froid qu’en Afrique.

Qu’à cela ne tienne, la rage de vaincre réchauffera les corps transis des Centrafricains. Pour saisir toute la dimension grotesque de la parade martiale organisée à Bangui par la junte militaire au pouvoir, il faut savoir que la courageuse armée centrafricaine a été tout à fait incapable de venir à bout de quelques centaines de djihadistes. Pour cela, elle a dû faire appel aux mercenaires russes de la société Wagner. Ils savent se battre eux ! Poutine les a d’ailleurs rapatriés en Ukraine. Et c’est sans doute pour les remercier que les militaires centrafricains veulent prendre part à la conquête de Kiev.

Ces pitreries sont pathétiques. Elles n’ont qu’un seul intérêt : montrer le délitement absolu de la Centrafrique. Ce pays mérite mieux que les soudards qui sont à sa tête.

À Lire Aussi

Alerte sur la zone euro : la BCE est-elle en plein déni de réalité ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !