Comment certains animaux tentent d'imiter notre langage pour entrer en contact avec les humains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
les chercheurs sont parvenus à dissocier chez une femelle orang-outan deux types de sons inédits inspirés de la parole humaine.
les chercheurs sont parvenus à dissocier chez une femelle orang-outan deux types de sons inédits inspirés de la parole humaine.
©

Expression orale

Comment certains animaux tentent d'imiter notre langage pour entrer en contact avec les humains

Plusieurs espèces très diverses émettent des bruits comparables à la parole humaine, comme l'orang-outan, l'éléphant, ou certains oiseaux.

Certaines espèces animales semblent étonnement capables de briser la barrière du langage qui les sépare des humains. Mais avant de comparer ces balbutiements à la parole, il faut pouvoir affirmer que les animaux comprennent le sens des sons qu'ils émettent. Selon plusieurs spécialistes, un orang-outan nommé Tilda, qui évolue en captivité au zoo de Cologne (Allemagne), arrive à formuler des sons semblables au langage humain. En avril 2010, Adriano Lameira, chercheur à l'université d'Amsterdam, a réussi à capturer quelques uns de ces précieux murmures avec sa caméra. 

Pour tenter de comprendre les capacités surprenantes de cet animal, les scientifiques ont mené des recherches sur son origine. Les résultats de leurs travaux ont été publiés en janvier 2015 sur le site PLos ONE

Cette femelle orang-outan âgée d'environ 50 ans a très certainement été dressée dans le milieu du spectacle jusqu'à ses 10 ans, ce qui peut expliquer son comportement parfois amusant et très expressif. D'après les chercheurs, Tilda aurait appris à imiter les sons du langage humain de manière assez naturelle dès son plus jeune âge, sans recevoir d'ordres, mais également à se faire comprendre par de multiples gestes. 

"Non seulement ces sons étaient très différents de ceux que l'on entend habituellement chez les orangs-outans, mais il y avait aussi plusieurs similitudes avec le langage humain" rapporte Adriano Lameira. Dans le cas de Tilda, les chercheurs sont parvenus à dissocier deux types de sons inédits inspirés de la parole humaine. Tout d'abord, les cliquetis. Il s'agit de claquements de la langue qui évoquent le son de certaines consonnes de notre alphabet. Ensuite, ce que les scientifiques appellent le "faux-discours" correspond à une sorte de grognement qui évoque plutôt le son des voyelles.

Pour émettre ces différents sons, l'animal fait un usage de ses lèvres beaucoup plus rapide que les autres orangs-outans. Sur la base des enregistrements réalisés par Adriano Lameira, les chercheurs sont arrivés à déterminer  les circonstances précises dans lesquelles Tilda essaye d'imiter oralement les humains. Selon eux, cette femelle émet des sons seulement quand les gardiens du zoo lui apportent de la nourriture. Son intention serait donc de se faire remarquer en intégrant les codes communicationnels des humains.

Cependant, Tilda n'est pas le premier animal chez qui les scientifiques ont décelé des capacités d'expression insoupçonnées. Plusieurs espèces à travers le monde émettent des bruits comparables à la parole humaine, comme les éléphants ou certains oiseaux. 

La liste des espèces capables d'apprendre et de reproduire de tels sons réunit des animaux qui n'ont que très peu de point communs. A ce jour, 4 ou 5  groupes de mammifères (en plus des humains) peuvent produire des sons similaires selon les scientifiques. La chauve-souris, l'éléphant, le phoque, et certains cétacés comme le dauphin ou la baleine, et certaines espèces d'oiseaux telles que le perroquet. 

Pour les animaux évoluant en captivité, comme Tilda, l'éloignement de leurs semblables ne laisse que pour unique source d'interaction la compagnie des humains. Les humains deviennent en quelque sorte le modèle à imiter. "Copier les humains revient à tenter d'agir comme ses paires, afin de se faire accepter" explique Adriano Lameira. 

En milieu sauvage, les animaux doués de capacités vocales cherchent souvent à émettre de nouveaux sons pour se faire remarquer des autres. D'après les chercheurs, certaines manifestations sonores permettraient aux animaux de se mettre en valeur aux yeux du sexe opposé, et de témoigner leur intelligence. "Comme chez les humains, quand un homme une ou femme essaye de se mettre en valeur et d'extérioriser ses qualités de manière très démonstrative, certains animaux procèdent la même manière en tentant de nous imiter" estime Erich Jarvis, de l'université américaine de Durham.

L'apprentissage vocal pourrait donc être un facteur convergent de l'évolution de ces différentes espèces. Cette capacité se serait développée de manière indépendante chez chaque espèce, en fonction de son environnement. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !