Amazon a échoué à protéger vos données personnelles (et ne semble pas s’en préoccuper outre-mesure) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Amazon et les GAFAM sont régulièrement pointées du doigt sur la gestion des données personnelles.
Amazon et les GAFAM sont régulièrement pointées du doigt sur la gestion des données personnelles.
©ANGELA WEISS / AFP

GAFAM

Amazon a échoué à protéger vos données personnelles (et ne semble pas s’en préoccuper outre-mesure)

Des documents internes révèlent les multiples alertes lancées par les responsables de la sécurité des systèmes d’information d’Amazon sur la question de la sécurité des données des utilisateurs. La rédaction de Wired a publié une vaste enquête sur la sécurité des données personnelles des utilisateurs d’Amazon.

Anthony Poncier

Anthony Poncier

Anthony Poncier est Docteur en Histoire, membre du collectif Réenchanter Internet et expert en transformation digitale et en stratégies collaboratives. En cette qualité, il accompagne les entreprises dans la conception de leurs stratégies médias sociaux, ainsi que dans la création de leurs réseaux internes.

Voir la bio »

Atlantico : Quest ce quil sest passé avec les données personnelles des utilisateurs dAmazon ?

Anthony Poncier : Amazon a réussi à accumuler deux choses ces dernières années : une forte croissance et de très nombreuses données. Mais la masse de données est telle qu’ils n’ont plus su où donner de la tête. Avec la croissance, ils ont été incapables de gérer et de protéger les données importantes en mettant en place des mesures de cryptage efficaces car la croissance a été trop rapide, trop importante.

Les salariés devaient avoir accès aux données utilisateurs pour comprendre un certain nombre de choses et installer des barrières pour y accéder faisait perdre du temps dans les process. Amazon a alors fait un choix d’être un service client rapide et agile et de rapidement conseiller l’utilisateur en laissant accès aux données. Il y a eu alors deux choses en contradiction : l’agilité et la protection des données.

Amazon a fait aujourd’hui le choix de la protection des données avec AWS, mais avec sa marketplace il a fait le choix de l’agilité en ouvrant ses données. Le revers de la médaille est que des personnes extérieures à Amazon y ont eu accès, ainsi des sous-traitants ont pillé des données. Des salariés en ont même profité pour y accéder.

Est-ce que ces révélations sont surprenantes ?

À Lire Aussi

Nouveaux scandales chez Facebook, Amazon ou Apple sur l’utilisation des données privées : les gouvernements bientôt obligés d’intervenir pour protéger la démocratie ?

Ce n’est pas la première fois que cela arrive à Amazon. Des fuites survenues cette année ont dévoilé une masse d’avis faux sur Amazon et que de nombreux problèmes existaient sur Twitch. Quand une boîte croit vite, elle oublie qu’il y a tel fichier dans tel emplacement et que cela a été déplacé et qu’il est devenu accessible. C’est un problème récurrent dans beaucoup de services que de savoir qui accède aux données et comment. Avec Amazon, tout prend des proportions dantesques car ils ont un nombre de données hallucinant à gérer et qu’ils ont fait un choix qui allait contre la maîtrise des données.

Signalons que contrairement à Facebook, Amazon a une bonne image sur le sujet de la protection des données. Mais les révélations actuelles posent la question de la réalité entre l’image qu’ils peuvent avoir et ce qu’il se passe réellement.

Amazon ne savait pas où les données allaient, cela réle-t-il toute la complexité du contrôle des données ou une négligence de la part dAmazon ?

L’entreprise a des données dans tous les coins. Au regard du nombre de données amassées par ses clients, technologiquement c’est très compliqué de garantir une bonne sécurité. Vu la croissance, c’est un défi à gérer. Dans la situation d’Amazon, c’est un mélange de négligence et de complexité, ils ont laissé accès à un certain nombre de données pour être plus réactif.

Amazon dit avoir réglé le problème est-ce quon peut le croire ?

Quand on lit ce que rapporte le journal Wired de cette histoire et au vu de la complexité de l’affaire, il faudrait qu’Amazon ne donne plus accès aux sous-traitants aux données et crypte les données sensibles pour ses salariés. Mais encore il subsistera des trous dans la raquette car tout n’est pas colmaté et pas colmatable au regard des témoignages dans l'article de Wired. 

À Lire Aussi

Petit best of des pratiques illégales ou anti-concurrentielles reconnues par les patrons des GAFA devant le Congrès américain

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !