100 ans de Tour de France en 10 vidéos | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
La 100e édition du Tour de France promet de belles histoires
La 100e édition du Tour de France promet de belles histoires
©REUTERS/Benoit Tessier

La boucle est bouclée

100 ans de Tour de France en 10 vidéos

Du 29 juin au 21 juillet prochain, la 100e édition de la petite reine tiendra en haleine des millions de féru(e)s de cyclisme au pour 21 étapes d'anthologie. A travers un siècle d'existence et d'histoires en tous genres, le Tour a su s'implanter dans notre culture.

Le Tour de France, c'est parti ! Alors que le coup d'envoi est donné ce samedi en Corse, le peloton tâchera de faire oublier les sombres histoires de dopage pour mettre le sport enfin en avant. Du samedi 29 juin au dimanche 21 juillet prochain, pas moins de 21 étapes vont rythmer un parcours long de 3 479 kilomètres. Dans ce tracé, 7 étapes de plaine raviront les sprinteurs alors que 5 étapes accidentées et 6 étapes de montagne, dont 4 avec l'arrivée en altitude, verront une bagarre entre les principaux favoris. Dans la lutte pour le maillot jaune, Christopher Froome de la Sky apparaît comme l'épouvantail devant des coureurs tels qu'Alberto Contador (Saxo Bank), Cadel Evans (BMC) ou Andy Schleck (RadioShack). En attendant cette formidable épreuve de force, voici quelques anecdotes qui ont pimenté la Grande Boucle durant son siècle d'existence.

1903, une première édition sur six étapes

Une époque que les moins de … 100 ans ne peuvent pas connaître. Organisé par le journal L'Auto, ancêtre de L'Equipe, le Tour de France s'est déroulé du 1er au 19 juillet au terme de 6 étapes. Un parcours bien maigre quand on compare un siècle plus tard. Au tout départ, la course est inventée pour booster les ventes du journal. Passant par Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes puis Paris, la Grande Boucle voit le favori Maurice Garin remporter la première étape de l'histoire de l'épreuve. Le coureur glanera d'ailleurs le Tour de France en 94 heures et 33 minutes grâce à ses deux succès lors des deux dernières étapes. Il mettra pas moins de 3 heures sur le deuxième, Lucien Pothier. Maurice Garin gagne 6 075 francs pour ce triomphe. Le maillot jaune qu'il portera est de la même couleur que le journal L'Auto.


1951, le "pédaleur de charme" gagne avec des hémorroïdes

Il s'appelait Hugo Koblet. Venu de Suisse, ce coureur se prépare à remporter l'étape ralliant Brive-la-Gaillarde et Agen. Dès les premiers kilomètres, l'Helvète attaque le peloton de 95 éléments avec le Nordiste Louis Deprez. Koblet lâche alors son compagnon d'échappée dix kilomètres plus loin et compte pas moins de quatre minutes d'avance sur le peloton. Tout seul contre le vent, il grimace mais finit par l'emporter dans la douleur avec 2'35'' d'avance sur ses plus dangereux rivaux. Ce succès lui permet de remporter le Tour devant Raphaël Geminiani. "Le pédaleur de charme", comme on le surnommait, avoua plus tard qu'il souffrait d'hémorroïdes depuis la veille. Le médecin lui préconise alors de l'inciser mais cela le ferait abandonner la Grande Boucle. Koblet décide alors de continuer avec des pommades et des comprimés d'aspirine. Avec succès…

1954, Bahamontes s'arrête pour savourer une glace

Federico Bahamontes demeure l'un des plus grands cyclistes de l'histoire espagnole. "L'Aigle de Tolède", comme il est surnommé, était un très grand grimpeur. Il a d'ailleurs remporté le Grand Prix de la Montagne du Tour de France à six reprises (1954, 1958, 1959, 1962, 1963, 1964). En 1959, il glanera même le maillot jaune. Mais c'est bien lors de l'édition de 1954 que l'Espagnol s'est forgé une légende. Dans le col de Romeyère pendant l'étape entre Lyon et Grenoble, le grimpeur qui se sait mauvais descendeur, éclabousse ses concurrents de ses qualités en allant chercher la première place du classement de la montagne. Une fois arrivé seul au sommet, le Castillan s'arrête et déguste une glace à la vanille en regardant ses rivaux commencer à amorcer la descente. Pour lui, le plus important était fait.

1962, l'abbé Joubert s'improvise arbitre du Tour

Sollicité par le délégué au cyclisme de Tarn-et-Garonne et féru de sport, l'abbé Joubert a endossé la fonction de commissaire de course, chargé de veillé au bon respect des règles.. Ses fonctions de commissaire n'étaient selon lui pas le moins du monde incompatibles avec les fonctions ecclésiastiques. Assurant n'être "pas trop sévère", il avoue que l'examen de passage pour devenir commissaire n'a pas été d'une grande difficulté. "J'ai réussi évidemment, ce n'est pas le Bachot".

1964, deux coureurs en viennent aux mains sur une côte

Si le Tour de France recèle de véritables histoires d'amitié entre coureurs, l'édition de 1964 a dérogé à la règle. A l'occasion de la dixième étape de la Grande Boucle ralliant Monaco à Hyères, deux coureurs se sont faits une spécialité : les queues de poisson. L'Italien Vito Taccone (sur la vidéo) et l'Espagnol Fernando Manzaneque ne pouvaient pas se voir et cela se voyait. Durant l'étape, les deux hommes ne cessaient de s'insulter. Au pied de la côte de Beauvallon, ils descendent de leur vélo et en viennent aux mains. Ils évitent, on ne sait comment, l'expulsion par la direction du tour. Mais les organisateurs refuseront ensuite leur venue sur la Grande Boucle.

1965, le célèbre accordéoniste du Tour rythme la course

 Roland Zaninetti  fût l'accordéoniste officiel du Tour de France de 1962 à 1971.


1975, fin de règne de Merckx après un coup de poing

Année de la création des maillots à pois et blanc du meilleur jeune, le Tour de France de 1975 restera à jamais comme l'édition de la fin du règne du grand Eddy Merckx qui avait remporté l'épreuve à cinq reprises en cinq participations. Face à lui, le Français Bernard Thévenet espère le détrôner. Il sera "aidé" par un spectateur qui, durant l'arrivée au sommet du Puy de Dôme, assène un coup de poing au foie à l'arrivée. Lors de l'étape suivante, le coureur belge attaque Bernard Thévenet mais subit une grosse défaillance qu'il attribuera à ce coup de poing. Le Français remporte la 15e étape et le maillot jaune. Le règne de Merckx prend fin.

1986, Hinault et Lemond main dans la main

Il s'agit de la 18e étape du Tour de France 1986. Les deux favoris du Tour sont Greg Lemond et Bernard Hinault, tous les deux coéquipiers au sein de l'équipe La Vie Claire. Après cinq victoires dans le Tour, le Français est deuxième derrière l'Américain. A l'occasion de la dernière étape de montagne, les deux hommes s'échappent nettement du peloton et tout le monde s'attend à ce qu'ils se jouent la victoire finale. Que nenni ! Bernard Hinault et Greg Lemond franchiront la ligne d'arrivée main dans la main.

Les meilleurs perdants sont …

Le Tour de France dispose évidemment de fabuleux gagnants mais on oublie un peu vite ces formidables perdants. Raymond Poulidor est connu pour avoir raté la première place à trois reprises (1964, 1965, 1974) mais à la surprise générale, il n'est pas le pire. L'Allemand Jan Ullrich est monté cinq fois à la 2e marche du podium (1996, 1998, 2000, 2001, 2003). Il remportera tout de même le Tour en 1997. Mais le pire reste le Néerlandais Joop Zoetemelk qui termine dauphin à six reprises (1970, 1971, 1976, 1978, 1979, 1982).

2012, Gilbert percuté par … un chien !

En juillet dernier, le 99e Tour de France a vu bon nombre de surprises. Mais lors de la 18e étape de la Grande Boucle, personne ne prévoyait une sensation. Et pourtant, elle est venue d'un chien ! Philippe Gilbert de l'équipe BMC, comme Cadel Evans, se retrouve à terre après qu'un toutou ne lui barre la route. Furieux après les maîtres de l'animal, le Belge était prêt à en venir aux mains face à un couple apeuré. Mais les relations tumultueuses entre les animaux et les cyclistes remontent à loi.

Toutes ces anecdotes ont fait du Tour de France, l'épreuve sportive la plus populaire du pays. Outre les affaires de dopage, (qui ne soyons pas naïfs doivent toucher d'autres sports), le cyclisme dispose aussi de son lot de magnifiques histoires.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !