"Une nuit à travers la neige" d'Ariane Pawin, d'après Victor Hugo : entre désespoir et humanité… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Une nuit à travers la neige" d'Ariane Pawin, d'après Victor Hugo, est à retrouver au Théâtre des déchargeurs à Paris.
"Une nuit à travers la neige" d'Ariane Pawin, d'après Victor Hugo, est à retrouver au Théâtre des déchargeurs à Paris.
©

Atlanti-Culture

"Une nuit à travers la neige" d'Ariane Pawin, d'après Victor Hugo : entre désespoir et humanité…

"Une nuit à travers la neige" d'Ariane Pawin, d'après Victor Hugo, est à retrouver au Théâtre des déchargeurs à Paris.

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Une nuit à travers la neige" d'Ariane Pawin, d'après Victor Hugo

Compagnie La Fausta
Mise en scène : Marien Tillet
Avec : Ariane Pawin

INFOS & RÉSERVATION

Théâtre des Déchargeurs
3 rue des Déchargeurs
75001 PARIS
01 42 36 00 02
Jusqu’au 26 octobre, les dimanches, lundis et mardis à 21h
Notre recommandation : BON 

THÈME

- Ariane Pawin adapte les premiers chapitres de l’œuvre monumentale et magnifique de Victor Hugo, l’homme qui rit.

- Un jeune garçon, débarqué d’un bateau, se retrouve seul dans le sud-ouest de l’Angleterre. En plein hiver, dans le froid, la neige et la tempête, pied nu, il va tenter de survivre et de rejoindre la civilisation.

- Au milieu de nulle part, il découvre une fillette, encore bébé, à peine emmaillotée dans un lange. Il va la prendre dans ses bras, l’entourer de son manteau et tenter de la sauver, de les sauver.

- Il finit par découvrir un village et pense pouvoir y être accueilli, mais toutes les portes restent closes …

POINTS FORTS

- Victor Hugo : le texte du plus grand écrivain français, conteur exceptionnel, doué d’un pouvoir d’évocation et d’une puissance fictionnelle rares est la base du spectacle.

- Il est conçu comme une forme immersive. Nous sommes plongés avec la comédienne au cœur du texte. La nudité de la scène renvoie à celle du paysage, son dénuement et sa solitude.

- Le début du roman mis en scène par Ariane Pawin résonne de thématiques que l’actualité nous rend tristement familieres : la violence entre les êtres dans un monde sans pitié, le refus d’accorder l’hospitalité à des « migrants », c’est-à-dire à tout être inconnu, le destin terrible d’enfants livrés à eux-mêmes dans un univers impitoyable, notre cruelle indifférence.

- Mais dans ce monde brutal, une voie d’entraide et de générosité est possible, personnifiée par ce marginal et sa bienveillance inattendue. L’humain redevient solidaire de ses semblables.

QUELQUES RÉSERVES

L’objectif d’Ariane Pawin est de « reconstituer, par le biais de la narration, cette bulle qui se crée quand on lit, cette projection vers un monde qui se déplie, un imaginaire foisonnant ».
Pari difficile mais et pas complètement tenu. Par moment l’incarnation est formidable et vous emporte dans la lande par ce terrible hiver 1960. Par moment, l’actrice, qui a également signé l’adaptation, peine à retrouver le souffle épique d’Hugo et à transformer le texte en oralité.

ENCORE UN MOT...

Lisez, relisez l’homme qui rit, et que ses 860 pages en livre de poche ne vous découragent pas.
Roman philosophique de Victor Hugo écrit en 1869 dont l’action se déroule en Angleterre au tournant du XVIIème et du XVIIIème siècles, il est certes plus difficile d’accès que les Misérables mais offre de multiples points de vue et une brillante érudition.
La figure mutilée de son héros a largement inspiré les mondes littéraire et cinématographique.

UNE PHRASE

« Il marche toute la nuit, traversant neige et tempête.
Rencontre un pendu spectre goudronné qui hurle et danse.
Un vagissement enterré dans une tombe de neige.
Une ville habitée plus désertée que la lande.
Enfin il entend une menace qui devient chaleur humaine. »

L'AUTEUR

Victor Hugo ! Qu’écrire encore sur ce génie ? Figure tutélaire de la littérature française, il a appréhendé tous les genres qui s’offrent à un écrivain. Son engagement politique lui vaudra d’être exilé pendant près de 20 ans. De plus en plus sensible à la misère humaine en vieillissant, il s’est exprimé en faveur de nombreuses avancées sociales. Il s’est également opposé à la peine de mort et a soutenu l’idée d’une Europe unie.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !