"Le poète" de Michael Connelly : un thriller au suspens imparable et ininterrompu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le livre de Michael Connelly, "Le poète", est à redécouvrir grâce à Audiolib.
Le livre de Michael Connelly, "Le poète", est à redécouvrir grâce à Audiolib.
©

Atlanti Culture

"Le poète" de Michael Connelly : un thriller au suspens imparable et ininterrompu

Le livre de Michael Connelly, "Le poète", est à redécouvrir grâce à Audiolib.

Robert Haehnel pour Culture-Tops

Robert Haehnel pour Culture-Tops

Robert Haenhel est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"Le poète" de Michael Connelly 

Traducteur : Jean Esch (traduit de l’anglais) - Lecteur : Benjamin Jungers - Diffusion : version audio réalisée par : Audiolib Durée : 16 heures 43 (2CD MP3) Prix : 26 euros 90 (9 euros 40 en version ebook). Parution : en audio 2021, édition française : Calmann Lévy 1995.

Recommandation

ExcellentExcellent

Thème

Depuis des années, il serait plus juste d’écrire des décennies, Michael Connelly, est, à juste titre,  considéré comme un des maîtres mondiaux du thriller. Tous les écrivains qui excellent dans ce domaine, ont chacun, au-delà d’une créativité certaine dans l’élaboration d’histoires à suspens, ce que l’on pourrait appeler une marque de fabrique. Michael Connelly a d’abord été  un journaliste de la rubrique judiciaire, avant de devenir l’écrivain que l’on connaît. Ce qui caractérise son œuvre, son écriture, c’est sans conteste le souci du moindre détail,  une singularité qui lui vient de ce passé de journaliste spécialisé.

Dans Le Poète, un de ses premiers romans réédité en France en livre audio pour fêter ses 25 ans de parution, le héros, Jack McEvoy, est aussi un journaliste chargé de la rubrique  judiciaire du Rocky Mountains News, un quotidien de Denver. Chaque protagoniste qu’il rencontre est soigneusement décrit, qu’il s’agisse de son physique, des vêtements qu’il porte, de sa façon de s’exprimer… Ce qui confère une crédibilité imparable à l’intrigue. Les personnages sont vrais, on rentre de plain-pied dans l’histoire. 

Tout commence lorsqu’un jour deux inspecteurs de police  viennent chercher  Jack à son bureau. Dans la voiture qui les emmène au commissariat, les deux policiers, peu à l’aise, vont lui annoncer que son frère jumeau inspecteur à la criminelle, a été retrouvé mort dans sa voiture. Tout laisse supposer  qu’il s’est  suicidé. Cette  nouvelle est non seulement terrible mais aussi stupéfiante, rien ne laissait présager un tel acte. Après s’être rendu sur les lieux, avoir consulté le dossier, le journaliste doit se rendre à l’évidence, le suicide ne semble pas faire de doute. D’autant que les policiers  insistent sur le fait que l’affaire dont il avait la charge, le meurtre atroce d’une jeune étudiante, pour laquelle il n’avait obtenu aucun résultat, avait fini par l’obséder. 

Après quelques jours, Jack décide d’écrire un article sur la mort de son jumeau. 

Il reprend, non seulement tous les éléments de l’enquête, réinterroge les témoins,  mais il consulte également toutes les données concernant les suicides de policiers. Ces recherches  laborieuses vont faire émerger des indices, qui vont apporter la preuve que Sean, son frère, n’a pas mis fin à ses jours. Au moment de sa mort, celui-ci n’était pas seul dans sa voiture. Des inspecteurs appartenant tous à la criminelle ont connu une fin identique. Chaque fois les textes laissés par les victimes avaient la  même origine : les poèmes  d’Edgar Poe. Ayant convaincu les autorités de plusieurs Etats, les enquêtes sont rouvertes. Alors que Jack allait écrire son article, le FBI intervient. Un marché est conclu, il ne rédigera son papier que lorsque le FBI aura arrêté le coupable, en échange, il sera associé à l’enquête. La traque du « Poète » ainsi que l’ont dénommé les agents fédéraux va commencer. Elle sera longue, incroyablement  difficile. Sa complexité réservera des rebondissements plus qu’inattendus au même titre que la fin de cette affaire hors normes. Mais celle-ci a-t-elle vraiment connu sa fin ? Une question que se pose toujours Jack certains soirs, se demandant si le Poète ne va pas soudainement réapparaître.

Points forts

Une histoire puissante, une immersion dans une enquête qui déploie tous les moyens possibles afin de mettre un terme à une série de meurtres qui ne méritent qu’un qualificatif : déments.
D’autant qu’à plusieurs reprises on assiste à des rebondissements incroyables d’intensité dramatique.

Points faibles

La minutie de l’auteur que nous avons évoquée donne parfois l’impression de ralentir  le récit.

En deux mots ...

Un thriller qui nous plonge dans un suspens imparable et ininterrompu et qui, chose rare,  se renouvelle avec toujours la même efficacité.

L'auteur

Michael Connelly, ancien journaliste, est l’un des principaux écrivains américains de romans policiers depuis 1992 avec Les Egouts de Los Angeles son premier polar primé où l’on découvre son personnage récurrent, Harry Bosch inspecteur du Los Angeles Police Department. Avec un roman par an, des succès de librairie, il reçoit de nombreux prix. Il est traduit en 39 langues. Le Poète est un de ses romans « culte ». Plusieurs ouvrages sont adaptés au cinéma ou en séries.

Le lecteur

Né en 1986 à Bruxelles, Benjamin Jungers rejoint la Comédie-Française de 2007 à 2015.
Depuis 2015, il a joué notamment aux théâtres Hébertot, de Poche-Montparnasse et de la Porte Saint-Martin, et dernièrement au Grand Théâtre de Genève.
Il a tourné  pour la Télévision et se fait régulièrement le lecteur de livres audio. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !