"Fatma, ou l'ombre de Fatma" de Özgür Önurme et Özer Feyzioglu : Fatma ou le passe-muraille... Thriller jubilatoire et explosif à Istanbul | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La mini série "Fatma, ou l'ombre de Fatma" de Özgür Önurme et Özer Feyzioglu est à découvrir sur Netflix.
La mini série "Fatma, ou l'ombre de Fatma" de Özgür Önurme et Özer Feyzioglu est à découvrir sur Netflix.
©

Atlanti Culture

"Fatma, ou l'ombre de Fatma" de Özgür Önurme et Özer Feyzioglu : Fatma ou le passe-muraille... Thriller jubilatoire et explosif à Istanbul

"Fatma, ou l'ombre de Fatma" de Özgür Önurme et Özer Feyzioglu est à découvrir sur Netflix.

Claude Carrière

Claude Carrière

Claude Carrière est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"Fatma, ou l'ombre de Fatma" de Özgür Önurme et Özer Feyzioglu

Mini- série turque - NETFLIX : 1 saison 6 x 42’ - 27 avril 2021

Recommandation

ExcellentExcellent

Thème

Drame et thriller dont le scénario original nous emmène une fois de plus en Turquie, plus précisément à Istanbul, et nous fait entrer dans la vie d’une femme ordinaire. Femme de ménage dans les quartiers huppés de la ville, Fatma  saisit le spectateur de façon plus que surprenante, le faisant entrer comme par effraction dans  sa vie personnelle qui va lui faire côtoyer à un moment donné un monde interlope.

Comme dans Bir Basqadir  ( chroniquée le 27 janvier 2021 ) nous sommes « accrochés » à la  vie d’une femme de ménage, dont la plus grande caractéristique, ici, est d’être invisible aux yeux des autres.

Ce thriller, car il s’agit bien d’un thriller, nous montre 2 faces prononcées de cette Turquie, celle des aisées et celle des précaires, les usés de la vie.

Points forts

- L’actrice principale, Fatma, dont le jeu convaincant ne laisse pas de nous surprendre ni de nous déconcerter

- Un scénario jubilatoire et quelque peu explosif qui donne envie au spectateur de déguster l’histoire avec toutes ses saveurs.

Points faibles

Le démarrage un peu long mais sans doute nécessaire pour « installer » l’histoire.

En deux mots ...

Fatma, femme trentenaire, vit seule depuis l’incarcération de son mari et la mort accidentelle de son jeune fils autiste. Sa vie se passe à faire des ménages (on l’appelle la « nettoyeuse ») dans un centre commercial de la ville et chez des particuliers au rang desquels se trouve un écrivain. Vie banale, terne, teintée de sombre comme le sont ses vêtements et son allure, jusqu’au jour où elle part à la recherche de son mari, sorti de prison. C’est cette quête qui est à l’origine du grand chamboulement et fait passer Fatma de l’ombre à la lumière ; le spectateur va être happé par l’enchaînement des situations tout comme d’ailleurs le personnage principal qui va assister, effaré, au basculement de sa propre vie ; imaginez une voiture qui sort de sa route et fait une embardée !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !