Un nouveau traitement contre le cancer utilise un virus pour infecter et détruire les cellules cancéreuses | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
ADN cancer
ADN cancer
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Médecine

Un nouveau traitement contre le cancer utilise un virus pour infecter et détruire les cellules cancéreuses

Lors des premiers essais, le cancer d'un patient a disparu

Selon des scientifiques britanniques, de l'Institute of Cancer Research et le Royal Marsden NHS Foundation Trust, un nouveau type de traitement contre le cancer qui utilise un virus commun pour infecter et détruire les cellules nocives se révèle très prometteur dans les premiers essais sur l'homme signale la BBC.

Le cancer d'un patient a disparu, tandis que d'autres patients ont vu leurs tumeurs rétrécir.

Le médicament est une forme affaiblie du virus de l'herpès labial - l'herpès simplex - qui a été modifié pour tuer les tumeurs.

Des études plus importantes et plus longues seront nécessaires, mais les experts disent que l'injection pourrait finalement offrir une bouée de sauvetage à davantage de personnes atteintes de cancers avancés.

"On m'a dit qu'il n'y avait plus d'options pour moi et que je recevais des soins de fin de vie. C'était dévastateur, donc c'était incroyable d'avoir la chance de participer à l'essai."  témoigne un Londonien, Krzysztof Wojkowski, 39 ans.

Une courte cure de thérapie virale - qui est une version spécialement modifiée du virus de l'herpès qui provoque normalement des boutons de fièvre - semble avoir éliminé son cancer.

"J'ai eu des injections toutes les deux semaines pendant cinq semaines, ce qui a complètement éradiqué mon cancer. Je n'ai plus de cancer depuis deux ans maintenant."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !