Réchauffement climatique : en 20 ans le niveau des océans a monté de plus de 6 centimètres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Réchauffement climatique : en 20 ans le niveau des océans a monté de plus de 6 centimètres
©Flickr/Jeffpro57

Alerte bleue

Réchauffement climatique : en 20 ans le niveau des océans a monté de plus de 6 centimètres

Entre 1990 et 2000, les valeurs étaient de 3,5mm par an avant de ralentir ces dernières années. Selon Anny Cazenave, chercheuse au Legos, cette pause s’explique par les différences entre les périodes de El Niño et de La Niña.

Le niveau de la mer a grimpé de plus de 6 cm en vingt ans, à raison de 3,2 mm par an. Entre 1990 et 2000, les valeurs étaient de 3,5mm par an avant de ralentir ces dernières années. Selon Anny Cazenave, chercheuse au Legos (Laboratoire d'études en géophysique et océanographie spatiales), qui vient de publier les résultats de son étude sur la hausse du niveau des océans dans la revue Nature Climate Change, cette pause s’explique par les différences entre les périodes de El Niño et de La Niña. "Dans le cas d'El Niño, on constate que les pluies se concentrent sur l'océan Pacifique tropical, mais se font plus rares sur les continents de ces mêmes régions. Cela provoque du coup une hausse temporaire du niveau des océans. A contrario, La Niña entraîne plus de précipitations sur terre qu'en mer", explique-t-elle.

Or, la décennie 90 a connu plusieurs épisodes El Niño, "dont un particulièrement important au cours de l'année 1997-1998". Le début du XXIe siècle au contraire a été marqué par beaucoup d'occurrences de La Niña. Une fois ces variations climatiques prises en compte, "on retrouve bien une moyenne de 3 mm/an". Par ailleurs, l’Organisation métérologique mondiale (OMM) vient d’annoncer la présence de grands signes avant-coureurs d’El Nino dans l’océan Pacifique pour l'été 2014. Si cela se produit, les chercheurs pourront vérifier les observations précédemment énoncées sur les hausses du niveau de la mer, équivalentes à celles des années 90.  

Les scientifiques constatent également un affaissement du sol à certains endroits de la planète. "Les villes de Jakarta, Bangkok ou Tokyo, se sont ainsi enfoncées de trois mètres au fil du temps", explique Anny Cazenave. Cela a également été observé ailleurs, notamment sur de nombreux atolls du Pacifique. Les mouvements des plaques terrestres peuvent en être causes mais le pompage dans les les nappes phréatiques sur lesquelles les villes sont le plus souvent construites est aussi responsable de ce phénomène. Tout comme l'est l'exploitation des ressources pétrolières. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !