Mars : le rover de la Nasa n'a pas réussi à de collecter de la roche lors de son premier essai | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le rover Perseverance fore la roche martienne à la recherche de vie.
Le rover Perseverance fore la roche martienne à la recherche de vie.
©Nasa/JPL-Caltech

Raté

Mars : le rover de la Nasa n'a pas réussi à de collecter de la roche lors de son premier essai

Les ingénieurs de la Nasa recherchent les causes de cet échec.

Le rover Perseverance de la Nasa a échoué, vendredi, à prélever un échantillon de roche de la planète Mars destiné à être ramené sur Terre. C'était la première tentative du rover, qui a foré le sol du cratère Jezero de la planète pour extraire un échantillon de la taille d'un doigt à partir de plaques de roches plates. La foreuse a semblé fonctionner comme prévu, mais le tube d'échantillonnage est resté vide, a indiqué l'agence vendredi. Les ingénieurs s'efforcent de comprendre ce qui s'est passé. "Bien que ce ne soit pas le "trou en un" que nous espérions, il y a toujours un risque à innover", a déclaré le chef de mission scientifique de la NASA, Thomas Zurbuchen.

La prochaine étape consistera à utiliser une caméra montée sur un bras robotique pour inspecter l'intérieur du trou "et voir ce qu'il y a là-dessous", a déclaré Ken Farley, scientifique à la Nasa. Il a ajouté qu'ils pourraient voir le noyau rocheux a été brisé ou si l'échantillon s'est désagrégé et échappé du tube. "Les propriétés de la roche pourraient être différentes de celles auxquelles nous nous attendions", a-t-il ajouté.

"C'est un peu décevant parce que toute cette machinerie compliquée a bien fonctionné, l'ingénierie a bien fonctionné, mais il semble que Mars n'ait pas coopéré", a déclaré Farley, ajoutant qu'il ne voyait pas ce problème comme un problème à long terme. "Nous allons persévérer".

La Nasa a pour objectif de collecter jusqu'à 31 échantillons dans des tubes et de les stocker pour les récupérer dans environ une décennie. Les plans prévoient que les échantillons seront ramenés sur Terre au début des années 2030 dans le cadre d'une autre mission avec l'Agence spatiale européenne. L'objectif est de chercher des signes de vie ancienne, comme des traces de vie microbienne fossilisées dans les roches, mais aussi mieux comprendre la géologie martienne.  

À Lire Aussi

Et les astronomes découvrirent comment se mirent à briller les premières étoiles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !