Les Gaulois auraient été friands de vin… au cannabis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Les Gaulois auraient été friands de vin… au cannabis
©Reuters

Stupéfiant

Les Gaulois auraient été friands de vin… au cannabis

Des traces de cannabis ont été découvertes dans un vase, lors d’une fouille non loin de Clermont-Ferrand.

Jusqu'au 20 mai 2018, une exposition « Sortie de fouilles » est en cours au musée Bargoin de Clermont-Ferrand. L’évènement présente les résultats de fouilles effectuées à proximité de la capitale auvergnate, sur le site de ZAC des Montels III à Cébazat dans le Puy-de-Dôme. Ont notamment été mis à jour des statues, des tombes de chiens, un pressoir à vin. Mais plus étonnant, a été découvert dans une sépulture un vase qui aurait contenu…du vin au cannabis.

"C’est la première fois en Europe que l’on identifie du Cannabis sativa dans une tombe" explique au Parisien Nicolas Garnier, scientifique en archéologie. "Nos ancêtres les Gaulois" auraient-ils eu de bien fumants goûts en matière de potion magique ?

Selon le professeur d'archéologie Matthieu Poux, interrogé par le magazine Sciences et Avenir, il n'était pas rare que des plantes aromatiques soient mélangées au vin, afin de  l'empêcher de tourner au vinaigre, mais aussi pour le parfumer. "La recherche de l'effet psychotrope n'est pas prouvée par la seule présence de cette plante » estime-t-il. « Après, le chanvre, ce n'est pas innocent et peut-être que dans ce cas, les Gaulois recherchaient ces effets-là".

Lu sur Science et Avenir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !