Les films et jeux vidéo en 3D déconseillés aux enfants de moins de 6 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La 3D n'est pas bonne pour les enfants de moins de 6 ans mais aussi pour les adultes
La 3D n'est pas bonne pour les enfants de moins de 6 ans mais aussi pour les adultes
©Reuters

Tes lunettes

Les films et jeux vidéo en 3D déconseillés aux enfants de moins de 6 ans

L'agence française chargée d'établir des recommandations sur la santé estime qu'ils peuvent avoir un impact néfaste sur la vue des enfants.

Les technologies d'images en 3D se sont beaucoup développées, au cinéma, à la télévision, sur les ordinateurs, les consoles de jeux et les téléphones portables. Ces 10 dernières années, de nombreuses améliorations ont été apportées. Mais l'Anses, l'agence française chargée d'établir des recommandations sur la santé, s'est penchée sur la question et a averti jeudi des risques pour les enfants. Selon elle, les films et les jeux vidéo utilisant la 3D sont "déconseillés" aux enfants de moins de 6 ans et jusqu'à 13 ans. Elle dit que les jeunes doivent en faire un "usage modéré".  

Il y aurait des "effets sanitaires, plus marqués" chez l'enfant que chez l'adulte, de la technologie 3D. "Le développement de ces technologies pose la question de leur impact éventuel sur la santé (...) en cas d'exposition prolongée, tout particulièrement pour les enfants et adolescents" juge-t-elle. Une appréciation partagée par certaines entreprises comme Nintendo qui indique le risque de la 3D sur la vue des enfants. La marque conseille même de bloquer la fonction 3D quand elle n'est pas utile.

La vision d'image en 3D peut se traduire par une fatigue en raison de ce que les spécialistes appellent le "conflit accommodation/vergence". Dans la réalité, pour avoir la perception du relief, les deux yeux "convergent" et font la mise au point sur une même zone, un même plan. Ce n'est pas possible face à des images en 3D : les yeux font la mise au point sur l'image, mais ils "convergent" à un point situé devant ou derrière l'écran, d'où une sensation d'inconfort qui peut se traduire par une fatigue.

 

Des maux de tête, des douleurs au cou, ou des pertes de concentration peuvent ensuité être provoqués. "Chez l'enfant, en particulier avant l'âge de six ans, le système visuel serait plus vulnérable" que celui de l'adulte, car les stimulations extérieures peuvent "interférer" avec son système visuel en cours de maturation, dit l'Agence qui recommande aussi aux adultes ayant certains troubles visuels de "limiter" le visionnage d'images en 3D.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !