Les anguilles menacées d’extinction suite à la présence massive de cocaïne dans les rivières | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les anguilles menacées d’extinction suite à la présence massive de cocaïne dans les rivières
©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Poudre blanche

Les anguilles menacées d’extinction suite à la présence massive de cocaïne dans les rivières

Des chercheurs de l’université de Naples ont découvert que les anguilles étaient menacées par la présence de cocaïne dans les rivières européennes !

L'anguille d’Europe serait gravement en danger. L’espèce serait menacée par la présence d’un produit surprenant contenu, dans les eaux et qui nuirait gravement à leur métabolisme. 

Cette espèce repose sur un schéma de reproduction qui consiste à migrer vers l’océan pour procréer avant de mourir. Les nourrissons effectuent ensuite le trajet inverse. 
Le nombre d’anguilles a considérablement diminué selon une étude publiée, début juin, dans la revue Science of the Total Environment. Ce rapport émane de chercheurs de l’université de Naples, Frédéric II.    
Cette baisse spectaculaire serait liée aux changements climatiques, aux parasites, à la surpêche et plus surprenant à la présence de cocaïne dans les eaux. Exposés à 20 ng/L de cocaïne pendant un mois, les tissus corporels des anguilles sont endommagés. Cela entraîne alors une évolution directe sur la physiologie des anguilles et participent malheureusement à leur déclin. 
Les chercheurs ont divisé 150 anguilles en trois équipes composées de cinq groupes de dix. Parmi ces groupes, des cobayes traités et non-traités étaient présents. Certains étaient directement exposés à la cocaïne. Des groupes précédemment exposés étaient en phase de récupération. 
Les anguilles ont donc été plongées durant 50 jours dans des eaux contenant 20ng/L de cocaïne dissoute, la même concentration qu’on trouve dans leur habitat naturel. La drogue entraîne une hyperactivité. L’accumulation de cocaïne dans le cerveau, les branchies et les muscles finit par provoquer une dégradation du tissu musculaire. Les anguilles connaissent alors des difficultés pour se rendre dans l’océan, située à près de 6 000 kilomètres de leur habitat naturel. 
Après la pollution et le plastique, la cocaïne serait donc une nouvelle menace pour certaines espèces comme les anguilles.
Lu sur Ulyces

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !