Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Certaines cartes du Monopoly vont être modifiées.
©JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Air du temps

Le Monopoly va renouveler ses cartes pour être plus écolo et solidaire

Le Monopoly, qui fête ses 86 ans, va subir une cure de jouvence. Hasbro, la marque américaine propriétaire du jeu, a décidé de dépoussiérer certaines cartes de la "Caisse de communauté", dont les messages jugés datés.

Jusqu'au 9 avril, les internautes sont invités à participer à un grand sondage en ligne pour choisir 16 nouvelles formulation qui seront intégrées au jeu à partir de l'été prochain. 

Les nouvelles formulations font la part belle aux enjeux citoyens et environnementaux. Ainsi, pour la carte "Retour en prison", les internautes ont le choix entre les formulations suivantes : "De la musique assourdissante tard dans la nuit ? Vos voisins n'apprécient pas ! Allez en prison !" ou "Vous trouvez un portefeuille sur le trottoir et décidez de ne pas le rendre ? Allez en prison !".

Un autre choix proposé aux internautes concerne la carte obligeant à payer une amende. Elle pourrait devenir "Vous avez organisé une fête entre voisins mais n'avez pas recyclé vos déchets ? Payez 100 dollars !" ou "Vous allez au lave-auto caritatif de l'école du quartier mais vous oubliez de fermer vos fenêtres ? Payez 100 dollars !"

À Lire Aussi

Les jeux de société font leur grand retour. Et voilà ceux que vous devriez essayer pendant les vacances de février

Interrogé par Le Parisien, le champion de France de Monopoly, Philippe Pinoli, 49 ans, explique que "l'idée est de moderniser certains textes et de délivrer des messages positifs et pédagogiques dans l'air du temps. Quand je joue avec mes neveux et nièces, par exemple, il faut que je leur explique ce qu'est un concours de beauté ou une assurance vie… Ce n'était pas très glamour!"

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !