François Hollande : vous n’avez pas idée de combien coûte son fameux scooter…<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le scooter utilisé par François Hollande pour rendre visite à Julie Gayet vient d'être vendu. Photo AFP
Le scooter utilisé par François Hollande pour rendre visite à Julie Gayet vient d'être vendu. Photo AFP
©GUILLAUME SOUVANT / AFP

Adultère

Le scooter que l’ancien président de la République utilisait pour se rendre chez sa maîtresse en 2014 a été vendu aux enchères.

Son adultère a fait couler beaucoup d’encre. François Hollande, alors président de la République en fonction, est surpris en flagrant délit d’adultère en 2014. Il trompe sa compagne de l’époque, Valérie Trierweiler, avec l’actrice Julie Gayet. Pour se rendre sur le lieu du crime, ainsi que l’expliquait la presse people d’il y a 10 ans, l’ancien chef de l’Etat utilisait un scooter Piaggio MP3 gris, doté de trois-roues. Une véritable pièce de collection aujourd’hui, compte tenu de l’histoire très particulière du véhicule, comme le rappelle Gala sur son site.

Une pièce de collection qui violent d’ailleurs de trouver un repreneur ! Récemment, François Hollande s’est décidé à mettre son scooter en vente. Il s’en expliquait d’ailleurs en avril dernier sur le plateau de l’émission C à vous : J’ai toujours eu des scooters, mais celui-là était le dernier. Il a encore plus de valeur". Et lui de poursuivre : “Je suivrai la carrière de ce scooter dans les différentes ventes de commissaires-priseurs avec attention pour voir si, d’une certaine façon, je prends de la valeur".

L’appareil a finalement été vendu ce dimanche 26 mai 2024.  L'acheteur, qui a préféré rester anonyme, a remporté l'enchère face à trois autres acheteurs par téléphone et une dizaine d'enchérisseurs en ligne", a fait savoir la maison Rouillac, qui organisait la vente aux enchères, dans un communiqué. Le bien a commencé l’enchère à 10 000 euros et aura terminé à 25 000. Une “valeur historique”, à en croire le commissaire priseur, Aymeric Rouillac.

Gala

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !