Avion : 85% des passagers ne demandent pas les indemnisations auxquelles ils ont le droit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Avion : 85% des passagers ne demandent pas les indemnisations auxquelles ils ont le droit
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Pas au courant

Avion : 85% des passagers ne demandent pas les indemnisations auxquelles ils ont le droit

En cas de retard, d'annulation de vol ou de surbooking, la réglementation prévoit une indemnisation forfaitaire de 250 à 600 euros.

En cette période de ponts et de vacances scolaires, beaucoup de Français s'apprêtent à prendre l'avion. Si vous ou l'un de vos proches prend l'avion, sachez que vous avez le droit d'être indemnisé en cas de retard important. Encore faut-il le savoir. 

Selon une étude réalisée par la société AirHelp auprès de 7000 voyageurs européens, 85% des passagers ne connaissent pas leurs droits en cas d'annulation ou de retard de leur vol. Et il ne faut pas trop compter sur les compagnies aériennes pour les renseigner... Deux passagers sondés sur trois répondent ne pas avoir reçu d'information du transporteur en cas de problème. Conséquence : seulement la moitié des voyageurs dont le vol a été en retard ou annulé déposent une demande d'indemnisation. 42% disent ne pas connaître leurs droits, 36 % expliquent qu'ils ne pensaient pas avoir droit à une indemnisation. Et 24% la raison ne savaient pas comment porter plainte.

L'UFC Que Choisir rappelle qu'en cas d’annulation de vol, le passager peut choisir entre le remboursement de son billet ou le réacheminement par la compagnie vers sa destination dans les meilleurs délais. Si les passagers sont prévenus plus de deux semaines à l’avance, leurs droits s’arrêtent là. Mais s’ils sont prévenus moins de deux semaines à l'avance, à l’instar de ceux bloqués ce week-end dans plusieurs aéroports français, une indemnisation forfaitaire est explicitement prévue. Elle est de 250 € pour les vols de moins de 1 500 km et de 400 € pour ceux compris entre 1 500 et 3 500 km. Bonne nouvelle : cette indemnisation fonctionne même en cas de grève de la compagnie !

Pour en faire la demande, il suffit de contacter le service client de la compagnie. Si elle refuse, plusieurs sociétés, comme AirHelp, Indemnit'Air ou Flightright, peuvent prendre le relais pour épauler le passager.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !