Australie : elle refuse sa demande en mariage, il lui réclame 150 000 euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Marie estime ne pas être responsable des sommes engagées par Bruce.
Marie estime ne pas être responsable des sommes engagées par Bruce.
©

Les histoires d'amour finissent mal...

Australie : elle refuse sa demande en mariage, il lui réclame 150 000 euros

Bruce Dusting estime que Marie Lacombe doit lui rembourser l'argent qu'il lui a prêté durant plusieurs années.

C'est ce que l'on appelle les ravages de l'amour. Bruce Dusting, 65 ans, est tombé amoureux, il y a quatre ans de cela, de son professeur de danse, Marie Lacombe, 42 ans. S'en suit alors une relation qui n'aura pas grand-chose d'amoureuse. Selon ses dires, Bruce offrira à Marie des séances chez le dentiste, des fêtes d'anniversaire pour ses enfants et même des implants mammaires. Amoureux, Bruce finira par demander la main de Marie, qui refusera sans ambiguïté.

Furieux, Bruce réclame alors 150 000 euros à Marie. Selon lui, les sommes engagées n'étaient que des prêts. C'est en tout cas ce qu'il affirme dans l'émission A current Affair, sur la télévision australienne. Marie Lacombe, qui affirme avoir travaillé gratuitement en tant que secrétaire pour Bruce, réplique : "Où est l'argent que j'aurai dû toucher pour ces quatre ans de travail ? Quand il pourra s'asseoir et me payer, on fera la différence".

Brisé, Bruce a même décidé d'en finir avec la danse, pratique qui lui a permis de rencontrer Marie. "J'en ai probablement  la capacité physique, mentalement aussi j'en suis capable. Mais émotionnellement ce n'est plus ça", a-t-il déclaré sur la chaîne 9News.

Lu sur Gentside

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !