Affaire Jeffrey Epstein : la police britannique va réexaminer les accusations visant le prince Andrew | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Le prince Andrew s'entretient avec le personnel du Crown Estate alors qu'il assiste au service dominical à la chapelle royale le 11 avril 2021, deux jours après la mort de son père, le prince Philip.
Le prince Andrew s'entretient avec le personnel du Crown Estate alors qu'il assiste au service dominical à la chapelle royale le 11 avril 2021, deux jours après la mort de son père, le prince Philip.
©STEVE PARSONS / POOL / AFP

Investigations

Affaire Jeffrey Epstein : la police britannique va réexaminer les accusations visant le prince Andrew

Le prince Andrew est rattrapé par la justice concernant des présumés abus sexuels dans l’affaire Jeffrey Epstein. Son dossier sera de nouveau examiné,  selon de nombreux médias.

La police britannique a promis ce jeudi de réexaminer les accusations visant le prince Andrew après le dépôt d’une plainte aux Etats-Unis par une femme qui l’accuse d’abus sexuel lorsqu’elle se trouvait sous l’emprise du financier Jeffrey Epstein, décédé depuis.

Virginia Giuffre affirme que le fils de la reine d’Elizabeth II est « l’un des hommes puissants » à qui elle a été « remise dans un but sexuel » quand elle a été la victime entre 2000 et 2002, à partir de l’âge de 16 ans, du trafic sexuel de grande ampleur pour lequel Jeffrey Epstein avait été inculpé et incarcéré. Virginia Giuffre a déposé une plainte ce lundi au tribunal fédéral de Manhattan.

« J’ai demandé à mon équipe de regarder de nouveau les documents. Nous sommes bien sûr prêts à travailler avec les autorités étrangères, nous leur apporterons toute l’assistance demandée dans le cadre de la loi. Personne n’est au-dessus de la loi », selon les déclarations de la cheffe de la police de Londres, Cressida Dick, sur les ondes de la radio LBC.

Elle a notamment indiqué que ces accusations avaient déjà été étudiées deux fois, en coopération avec le parquet.

Le prince Andrew a toujours nié ces allégations.

En juin 2020, le procureur fédéral de Manhattan, Geoffrey Berman, alors en charge de l’enquête, avait accusé le prince Andrew de faire semblant de coopérer.

D’après le Times, le prince Charles aurait peur que cette affaire éclipse le jubilé de platine de la reine, qui doit être célébré en juin 2022. Le prince Charles espère donc que son frère Andrew ne reviendra jamais à la vie publique.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !