"Friends" : les millennials jugent la série sexiste, homophobe et grossophobe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Friends" : les millennials jugent la série sexiste, homophobe et grossophobe
©Capture écran Twitter

Coup de vieux

"Friends" : les millennials jugent la série sexiste, homophobe et grossophobe

Les jeunes qui découvrent le sitcom aujourd’hui seraient mal à l'aise avec la façon dont plusieurs sujets sont abordés.

Bien sûr que vous vous en souvenez ! Rachel, Monica, Phoebe, Joey, Chandler, Ross ! Nos "amis" des années 90, les personnages vedettes de "Friends", série à l’immense succès qui a fait rire des centaines de millions de personnes sur une bonne partie de la planète. Sauf que… Les jeunes qui découvrent la série aujourd’hui ne trouvent pas ça vraiment drôle. Avec les yeux d’aujourd’hui, "Friends serait même homophobe et sexiste, rapporte The Independent, qui a donné la parole à plusieurs jeunes Britanniques, se disant "mal à l'aise" avec la manière dont le show aborde la question les rapports femmes-hommes et les thématiques LGBTQ+.

Par exemple, Chandler est obsédé par l’idée qu’on puisse le considérer comme gay. Ou il y a Ross, qui ne supporte pas l'idée que la nounou de sa fille soit un homme. Selon lui, l'homme, s'il est nounou, ne peut qu'être gay. Le "playboy" de la bande, Joey, parle tout le temps des femmes comme de "conquêtes".

Pour les millennials, le show est également "grossophobe". Le poids de Monica, incarnée par Courtney Cox, est une source intarissable de moqueries. Surnommée Fat Monica au lycée, la version adolescente de son personnage est aux prises avec les stéréotypes attribués aux personnes en surpoids. Par ailleurs, les millennials jugent que Rachel pourrait avoir été accusée de harcèlement sexuel, car elle engage un assistant juste pour sortir avec lui.

Pour ne rien arranger, la série ne faisait pas vraiment grands cas de la diversité : seulement deux personnages non-blancs en 236 épisodes. Et The Independent de conclure : "Friends est peut-être la série préféré de beaucoup de gens, mais cela ne veut pas dire que ce ne doit pas être problématique en 2018".

Lu sur The Independant

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !