Rosetta a rencontré la comète Tchouri | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Crédits Photo: REUTERS/ESA/NASA/Handout
La sonde Rosetta va rencontrer la comète Tchouri

Rapprochement

Rosetta a rencontré la comète Tchouri

Il s'agit du début d'une aventure scientifique unique qui doit durer au moins jusqu'à fin 2015.

La sonde spatiale européenne Rosetta a rencontré la comète Tchourioumov-Guérassimenko ce mercredi à quelque 400 millions de kilomètres de la Terre. "Rosetta est enfin en position pour son rendez-vous avec la comète", avait annoncé mardi l'Agence spatiale européenne (ESA). Il s'agit là du début d'une aventure scientifique unique qui doit durer au moins jusqu'à fin 2015.

Rosetta, 32 mètres d'envergure, a été lancée en 2004 et a parcouru plus de six milliards de kilomètres dans l'espace. Equipée de 11 instruments scientifiques (caméras, spectromètres, analyseurs de poussière et de particules...), elle va étudier sous toutes les coutures le noyau de la comète ainsi que les gaz et la poussière éjectés à son approche du Soleil. La comète sera d'ailleurs au plus près du soleil, le 13 août 2015.

Dans le détail, ses propulseurs se sont s'allumés pendant six minutes et 26 secondes et cet allumage a placé la sonde sur le premier arc d'une série de "pyramides", des "orbites hyperboliques autour de la comète" explique Sylvain Lodiot, responsable des opérations de vol de Rosetta à l'ESA. "Tout s'est passé comme prévu" a indiqué ESA. Rosetta ne va donc plus lâcher Tchouri, l'accompagnant dans sa course vers le Soleil. "Dans les mois qui viennent, Rosetta va encore se rapprocher de la comète, glanant au fur et à mesure de ses observations des informations sur la forme, la masse et l'intensité du champ gravitationnel du noyau" indique le spécialiste. 

En fonction de l'activité de la comète, Rosetta devrait s'approcher jusqu'à 10 km de la surface du noyau, et même encore plus près en novembre pour larguer Philae, lui-même équipé de dix autres instruments scientifiques. L'espérance de vie de Philae sur le noyau de la comète est limitée, de 4 à 6 mois. Mais Rosetta continuera, elle, d'escorter la comète encore au-delà. Coût de l'opération : 1,3 milliard d'euros, soit le prix de trois avions gros porteurs Airbus 380..

Les scientifiques possèdent déjà des informations sur Tchouri. D'après les images de la caméra Osiris, son noyau apparaît formé de deux parties, la faisant ressembler à un canard en plastique. Le spectromètre imageur Virtis a quant à lui fourni les premières indications de la température moyenne de surface de la comète, évaluée à -70°C.

Les comètes intéressent beaucoup les scientifiques car elles auraient aidé à l'apparition de la vie sur la Terre en apportant de l'eau et des molécules organiques.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !