Revivez la cérémonie d’entrée au Panthéon de Joséphine Baker | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Capture d'écran YouTube / Elysée
Joséphine Baker est devenue la sixième femme à entrer au Panthéon.

Icône

Revivez la cérémonie d’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

A l'issue de la cérémonie présidée par Emmanuel Macron ce mardi 30 novembre, Joséphine Baker est devenue la sixième femme à entrer au Panthéon.

Quarante-six ans après sa mort en 1975, Joséphine Baker a fait son entrée au Panthéon ce mardi 30 novembre. L’artiste franco-américaine est la sixième femme, sur 80 personnages illustres, à y entrer après Simone Veil en 2018..

Joséphine Baker, artiste et résistante durant la Seconde Guerre mondiale, a été célébrée ce mardi. Emmanuel Macron a prononcé un discours lors de cette cérémonie.  Joséphine Baker est la première femme noire à faire son entrée parmi les « grands hommes » de l’histoire de France.

Joséphine Baker est donc officiellement entrée mardi au Panthéon. Le cénotaphe, qui ne contient pas sa dépouille, restée dans le caveau familial selon des informations du Parisien, a d’abord remonté la rue Soufflot sur un immense tapis rouge, devant 8 000 spectateurs, selon l’Élysée.

Après la diffusion de sa plus célèbre chanson: « J’ai deux amours, mon pays et Paris », un montage vidéo illustrant la vie de la chanteuse, de la scène parisienne à son discours aux côtés de Martin Luther King, a été projeté sur la façade du Panthéon.

Le cénotaphe est ensuite entré dans la nécropole laïque, quarante-six ans après la mort de l’artiste en 1975, au son d’une oeuvre de Pascal Dusapin.

Lors de son discours, Emmanuel Macron a tenu à célébrer celle qui « a eu tous les courages et toutes les audaces » :

« Elle fit à chaque tournant de l’histoire les justes choix. (…) Ce soir, Joséphine Baker entre ici avec tous ces artistes qui l’accompagnent, tous ces artistes qui ont aimé le jazz, la danse, le cubisme, la liberté de ces années. Elle entre ici avec tous ceux qui ont vu dans la France une terre à vivre, un lieu où l’on cesserait de se rêver ailleurs, une promesse d’émancipation ».

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !