Argentine : une ville fantôme refait surface 28 ans après avoir été ensevelie sous les eaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Sauvée des eaux

Argentine : une ville fantôme refait surface 28 ans après avoir été ensevelie sous les eaux

Un ancien habitant d'Epecuen joue désormais les guides touristiques.

Drôle de destin que celui d'Epecuen. Ville touristique argentine située au sud-ouest de Buenos Aires, Epecuen était célèbre pour le lac qui la longeait. Doté d'une salinité exceptionnelle - on pouvait, à l'instar de la Mer Morte, flotter dessus -, celui-ci assurait la renommée de la ville, qui accueillait plus de 20 000 personnes par saison - soit quatorze fois plus qu'en temps normal.

Le 10 novembre 1985, le lac a débordé. Les pluies torrentielles ont fini par provoquer l'explosion du mur de soutènement et l'eau s'est déversé dans les rues de la ville. La population a dû fuir dans la précipitation et, en seulement vingt jours, leurs maisons, leur ville, étaient englouties sous près de 10 mètres d'eau saline et corrosive.

Vingt-huit ans plus tard, le lac a fini par se retirer, laissant place à une ville fantôme. Pablo Novak, 82 ans, a survécu au débordement d'Epecuen et vit désormais, seul, sur les bords de la ville. Il y joue même les guides touristiques. "Une personne qui passe dans les parages ne peut pas partir sans visiter Epecuen. Cela fait plus de personnes dans la zone, comme ils viennent voir les ruines", explique-t-il au New York Daily News.

Lu sur Gentside

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !