Yahoo! rapatrie ses télétravailleurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Yahoo! rapatrie ses télétravailleurs
©Reuters

Minute tech

Yahoo! rapatrie ses télétravailleurs

La fuite d'un mémo interne de Marissa Meyer, PDG de Yahoo!, a pris le monde de la tech par surprise. L'un des grands d'Internet, qui a encouragé le travail a distance, a décidé de rapatrier ses télétravailleurs dans ses bureaux physiques. Un retournement de tendance ou une folle erreur de management ?

Le WFH (Work from home, travail à distance) est l'un des piliers de la flexibilité et de l'attractivité des entreprises tech depuis qu'Internet permet de travailler en réseau depuis n'importe quel lieu dans le monde, une révolution du travail que ce secteur avait lui-même lancé. Un mémo "fuité" par une chroniqueuse tech, alertée par des employés furieux de Yahoo! vendredi 22 février a lancé un débat et des centaines de commentaires en ligne en Californie, puis sur Twitter. Yahoo! est-il redevenu le Jurassic Parc de la tech par cette décision brutale et surprenante, ou au contraire la proue d'une nouvelle tendance, qui signalerait un retour d'équipes plus concentrées dans les murs de la mère compagnie?  

Communication et collaboration sur site

Au coeur du mémo divulgué de la DRH de Yahoo!, cette déclaration : “Pour devenir le meilleur des endroits où travailler, la communication et la collaboration seront importantes, nous devons donc travailler côte à côte. C'est pourquoi il est extrêmement important que nous soyons tous présents dans nos bureaux. Certaines des meilleures décisions et informations naissent de discussions dans les couloirs et à la cafeteria, de rencontres avec de nouvelles personnes et de réunions d'équipes impromptues. La rapidité et la qualité sont souvent sacrifiées quand nous travaillons depuis chez nous".  

Cette injonction devrait s'appliquer à partir de juin : au bureau, ou dehors. Elle ne devrait concerner que quelques centaines d'employés, principalement du service clients, mais d'après les témoignages anonymes des employés de Yahoo!, tous les services et employés seront concernés, même ceux qui ont négocié un ou deux jours de télétravail par semaine. 

A contre-courant

 D'autres compagnies californiennes ont immédiatement sauté sur l'occasion pour se moquer de Yahoo en lançant un appel aux employés de Yahoo! mécontents, comme le site Etsy, ou Matt Mullenberg, le fondateur de Wordpress . “Pour tous ceux qui aiment travailler où ils le désirent dans le monde, et qui sont intéressés par Wordpress, Automattic est à 100% d'accord pour le travail à distance. 130 de nos 150 employés ne sont pas à San Francisco". 

Sur le site Gawker, des centaines de commentaires sont apparus, pour la plupart interloqués et goguenards, et de nombreux témoignages soulignent à quel point cette nouvelle politique va à l'encontre des modes de travail mondialisés, délocalisés, souvent inconfortables, mais qui sont désormais la norme dans tous les secteurs, et non un choix. Comme cet expatrié :  " C'est complètement dément. En tant que qu'ingénieur terrain, je dois régulièrement jongler avec des décisions du siège complètement obsolètes qui sont prises à plusieurs fuseaux horaires de distance. Par exemple, je suis actuellement à +15 heure du siège. Ils me demandent de participer à des téléconférences de 22 heures à minuit pour moi. Je dois travailler le samedi de 4 heures à 6 heures. Ils ne peuvent pas déplacer l'heure de la téléconférence parce que les gens au siège ne veulent pas rester tard au bureau ou arriver tôt."

 Les réactions les plus vives viennent des mères et des parents  'Les statistiques sont claires, travailler à distance améliore et le moral et la productivité. Google a apporté des changements à sa politique de congé parental, et augmenté le temps qu'il est possible de passer en dehors des bureaux, et le résultat a été un moindre turn-over d'employés nouveaux parents. Selon l’enquête 2012 de l'Etude Nationale des Employeurs (ndr, américains), "entre 2005 et 2012, les employeurs ont augmenté les possibilités pour leurs employés de gérer leur temps et le lieu d'ou ils travaillent.Ces dispositions comprennent le temps flexible (de 66% à 77%), le lieu flexible de travail (de 34% à 63%) ; des choix pour manager son temps de travail (de 78% à 93%) ;  et le temps quotidien de disponibilité pour faire face à des urgences (de 77% à 87%).”

Des motifs cachés

 Yahoo! est souvent brocardé comme un Titanic de la Tech, jamais à court d'une mauvaise décision stratégique, mais Business Insider, après quelques entretiens en off avec un cadre de la société,  estime qu'il pourrait s'agir d'une façon détournée de dégraisser les effectifs pléthoriques de Yahoo!. Yahoo! aurait donc un trop grand nombre d'employés à distance qui ne se présentent jamais au siège, et ces personnes "ne sont pas productives". "Beaucoup d'employés se cachent. Il y avait tous ces gens qui travaillaient a distance pour Yahoo! et personne ne s'était aperçu qu'ils étaient toujours chez Yahoo!'. "Marissa Mayer a vu le bon côté de cette décision : elle sait que certains de ces employés refuseront de travailler au siège ou dans les bureaux et partiront. Ce sera un bonus, car Yahoo! a besoin de réduire ses dépenses, c'est un dégraissage qui n'a pas l'air d'un dégraissage". "La société est devenue grasse et paresseuse au cours des 15 dernières années et c'est la stratégie de Marissa Mayer pour la remettre en forme'. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !