Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Vos logements pourraient bientôt être construits avec du béton issu de chanvre
©David GANNON / AFP

Atlantico Green

Vos logements pourraient bientôt être construits avec du béton issu de chanvre

Le béton produit à base de chanvre semble devenir une alternative au béton traditionnel dans la construction. Il nécessite en effet moins de ressources, notamment de sable.

Soumaya Naoun

Soumaya Naoun

Soumaya Naoun est architecte HMONP inscrite à l'ordre Auvergne Rhône Alpes. Elle est spécialisée dans les matériaux biosourcés et la rénovation du bâti ancien (pierre, pisé, terre).

Voir la bio »

Atlantico : Le béton produit à base de chanvre semble devenir une alternative au béton traditionnel dans la construction. Comment est-il produit ?

Soumaya Naoum : Le béton de chanvre est obtenu par un mélange d’un liant à base de chaux hydraulique et aérienne, de granulat, de chènevotte et d’eau. Le dosage de ces éléments dépend de la nature d’application du béton de chanvre : enduit isolant, bloc de chanvre, doublage, etc. Le béton de chanvre n’est pas un élément structurant dans la mesure où il a besoin d’une ossature bois.

Pourquoi est-il intéressant écologiquement ?

Le béton chaux chanvre est écologique du fait des particularités du chanvre :
- Le chanvre est une plante qui peut pousser partout en France
- Il est très peu consommateur d’eau
- Tout peut être utilisé (pas de déchets)

Les propriétés de ce béton sont-elles les mêmes que celui que nous avons utilisés pendant des années ?

Non, notamment car le béton classique est mécaniquement auto porteur. En revanche, il est énergivore dans sa fabrication (le béton est la source d'environ 7 à 8% des émissions mondiales de CO2). De plus, le béton classique utilise des ressources non renouvelables tels que le sable dont la pénurie présente un enjeu environnementale et économique majeur. Ces pénuries concernent les extractions maritimes et présentent une menace pour les côtes (érosion) et les écosystèmes. A titre d’exemple : pour le bâtiment seul, deux-tiers des constructions sur la planète sont constituées de béton, et deux-tiers de ce béton est constitué de sable. La Chine, durant ces 4 dernières années, a consommé autant de sable que les Etats-Unis en un siècle.

Les entreprises font-elles appel de plus en plus à ce type de matériaux ? Le gouvernement encourage-t-il à utiliser cela ?

Oui, à la demande des architectes et certains maîtres d’ouvrage notamment des bailleurs sociaux. Le gouvernement n’encourage pas particulièrement l’utilisation de ce matériau et les lobbies du ciment sont très puissants... même si Lafarge s’est récemment mis à en produire sans trop communiquer là-dessus.

Le chanvre s'utilise-t-il pour d'autre matériaux de construction ?

Oui, par exemple l'enduit de finition, l'isolation thermique extérieure et intérieure (sol, mur, toiture), ou l'isolation phonique (intérieure).

D'autres matériaux, comme les légumes-racines et les cendres, pourraient-ils aussi rendre aussi le béton plus respectueux de l'environnement ?

Effectivement le procédé est assez intéressent et semble moins énergivore que le béton classique. Cependant, deux points sont à surveiller :
- Peut-on atteindre une portance similaire au béton classique ou du moins au béton de chanvre ?
- Est-il pertinent, alors que nous nous acheminons vers la raréfaction de l’eau et le manque de nourriture à cause du dérèglement climatique (en 2019, 690 million de personnes souffrent de malnutrition selon le rapport de l’ONU), d’utiliser des racines légumes comestibles comme les carottes ? Il faudrait plutôt réfléchir à les remplacer par les betteraves sucrières.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !