Science décalée : l'amour rend vraiment ivre ; à forte dose, le sel pourrait retarder la puberté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Une alimentation à forte teneur en sel, très répandue dans les pays occidentaux, pourrait retarder la survenue de la puberté.
Une alimentation à forte teneur en sel, très répandue dans les pays occidentaux, pourrait retarder la survenue de la puberté.
©Flickr

Atlantico santé

Science décalée : l'amour rend vraiment ivre ; à forte dose, le sel pourrait retarder la puberté

Et aussi : Le Lei gong teng, une plante chinoise pour traiter l’obésité ? ; Sclérose en plaques : certains aliments freineraient la maladie ; Pour avoir un ventre plat, mieux vaut ne pas sauter de repas.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Science décalée : l'amour rend vraiment ivre

L’hormone de l’amour (ocytocine) aurait les mêmes effets sur le comportement et les émotions que l’alcool. Alcool et ocytocine agissent tous les deux sur la transmission du GABA dans certaines régions du cerveau et favorisent la confiance, la générosité, la prise de risque, voire l’agressivité.

Lire la suite sur Futura-Sciences

À forte dose, le sel pourrait retarder la puberté

Une alimentation à forte teneur en sel, très répandue dans les pays occidentaux, pourrait retarder la survenue de la puberté, selon les résultats d’une étude. Bannir le sel ne serait pas non plus la solution, estiment les chercheurs. Aussi suggèrent-ils à l’OMS de revoir leurs recommandations de sorte qu’elles soient mieux adaptées à nos modes de consommation.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Le Lei gong teng, une plante chinoise pour traiter l’obésité ?

Une plante provenant de la médecine chinoise traditionnelle et appelée Tripterygium wilfordii, ou Lei gong teng ou encore « vigne du tonnerre divin », pourrait fournir un traitement de l’obésité grâce à un composé, le célastrol, qui favorise l'action d'une hormone coupe-faim, la leptine. Des souris obèses traitées au célastrol mangent moins et perdent jusqu’à 45 % de leur poids.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Sclérose en plaques : certains aliments freineraient la maladie

Ce mercredi 27 mai a lieu la Journée mondiale de la sclérose en plaques. Les avancées de la recherche ont régulièrement montré comment l’alimentation jouait un rôle important pour réduire les symptômes liés à cette maladie ou freiner son apparition. Il est ainsi conseillé d'adopter une alimentation riche en acides gras polyinsaturés, en oméga-3 et en vitamine D. Le point sur les dernières découvertes.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Pour avoir un ventre plat, mieux vaut ne pas sauter de repas

Une nouvelle étude réalisée sur des souris confirme que sauter des repas favoriserait une augmentation du tissu adipeux au niveau du ventre. Rassasiées, les souris ne mangent plus durant des heures. Un comportement qui a tendance à modifier leur métabolisme et provoquerait l'activation des gènes qui favorisent le stockage des matières grasses.

Lire la suite sur Futura-Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !