Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le Grand collisionneur de hadrons du CERN.
©VALENTIN FLAURAUD / AFP

Atlantico Sciences

La mystérieuse anomalie détectée au Cern pointe-t-elle vers une nouvelle physique ? ; Des restes de Théia sont-ils enfouis sous la surface de la Terre ?

Et aussi : SpaceX signe un accord avec la Nasa pour éviter des collisions dans l'espace ; Oumuamua ne serait ni une comète, ni un astéroïde, ni un vaisseau spatial extraterrestre… ; Les Hyades auraient buté sur un « sous-halo de matière noire »

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

La mystérieuse anomalie détectée au Cern pointe-t-elle vers une nouvelle physique ?

Plusieurs extensions du modèle standard, comme la technicouleur ou la compositeness, prévoient l'existence de leptoquarks, des particules capables de changer des quarks en leptons et de provoquer la désintégration du proton. Traqués depuis des décennies, ils sont peut-être responsables de mystérieuses anomalies dans la désintégration de certaines particules observées avec le détecteur LHCb au Cern.

Lire la suite sur Futura Sciences

Des restes de Théia sont-ils enfouis sous la surface de la Terre ?

À Lire Aussi

Et si le plus grand rival d’Elon Musk était Volkswagen ?

Théai, c'est le nom que les astronomes ont choisi pour désigner la protoplanète hypothétique qui aurait donné naissance à la Lune en entrant en collision avec la Terre. Le tout, il y a 4,5 milliards d'années. Aujourd'hui, des chercheurs émettent une folle hypothèse : les restes de Théia resteraient enfouis profondément dans le manteau de notre planète !

Lire la suite sur Futura Sciences

SpaceX signe un accord avec la Nasa pour éviter des collisions dans l'espace

L'augmentation du nombre de satellites en orbite, notamment due aux méga-constellations comprenant plusieurs centaines, voire des milliers de satellites, est un sujet de préoccupation pour les agences spatiales. Alors certes, ces constellations géantes font des efforts importants pour s'intégrer au mieux dans le trafic spatial et empêcher toute collision, mais le risque zéro n'existe pas. La Nasa et SpaceX ont trouvé un accord pour limiter ce risque et gérer au mieux les manœuvres d'évitement des satellites Starlink.

À Lire Aussi

Oumuamua ne serait ni une comète, ni un astéroïde, ni un vaisseau spatial extraterrestre… ; Des nouvelles espèces de bactéries découvertes dans l'ISS

Lire la suite sur Futura Sciences

Oumuamua ne serait ni une comète, ni un astéroïde, ni un vaisseau spatial extraterrestre…

Les astronomes ont tour à tour pensé qu'il s'agissait d'une comète ou d'un astéroïde. Peut-être même d'un iceberg d'hydrogène ou d'un engin extraterrestre. Et aujourd'hui, l'affaire 'Oumuamua rebondit une fois de plus avec une explication solide et convaincante. 

Lire la suite sur Futura Sciences

À Lire Aussi

ISS : Thomas Pesquet sera le prochain commandant de la Station spatiale internationale

Les Hyades auraient buté sur un « sous-halo de matière noire »

Visibles tous les soirs d'hiver dans le Taureau, l'amas des Hyades est l'essaim d'étoiles le plus proche du Système solaire. Une étude montre qu'il aurait rencontré une masse mystérieuse dans la Voie lactée qui expliquerait l'asymétrie de ses « queues de marée ».

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !