La dernière inversion magnétique s'est produite en moins de 100 ans ; Orion : un nouveau véhicule spatial bientôt en phase de test | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les inversions du champ magnétique de la Terre ont été découvertes il y a à peine plus de 100 ans.
Les inversions du champ magnétique de la Terre ont été découvertes il y a à peine plus de 100 ans.
©Flickr/genue.luben

Atlantico sciences

La dernière inversion magnétique s'est produite en moins de 100 ans ; Orion : un nouveau véhicule spatial bientôt en phase de test

Et aussi : Dronecode : Fondation Linux lance une plateforme open-source pour drones ; L'agame barbu, un reptile qui apprend par imitation ; Les orques savent apprendre le langage des dauphins.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Orion : un nouveau véhicule spatial bientôt en phase de test

Orion est prêt à être lancé. Le nouveau véhicule spatial lourd conçu par l’Esa et la Nasa est arrivé en phase de test. Il est destiné aux voyages en direction de l'ISS, d’astéroïdes et peut-être de Mars. Découvrez en vidéo une reconstitution du test étape par étape.

Le premier vol d’Orion se fera sans astronautes. Le véhicule est équipé de capteurs qui mesureront tous les aspects du vol. Vitesse, température, radiations, etc. : tous ces paramètres seront ensuite analysés par la Nasa et l'Esa afin de s'assurer que le véhicule peut accueillir un équipage en toute sécurité.

Lire la suite sur Futura-Sciences

La dernière inversion magnétique s'est produite en moins de 100 ans

Personne ne savait vraiment en combien de temps le champ magnétique de la Terre pouvait basculer lors d’une inversion. Une équipe de chercheurs a découvert que la dernière en date, celle de Matuyama-Brunhes, s’est produite en moins de 100 ans, il y a 786.000 ans.

Les inversions du champ magnétique de la Terre ont été découvertes il y a à peine plus de 100 ans. Elles ont laissé des traces sous forme d’aimantations rémanentes de roches, en particulier des laves contenant des minéraux à base d’oxyde de fer. En se refroidissant, elles ont en effet enregistré l’orientation du champ magnétique local, ce qui permet d’en déduire la position des pôles magnétiques à une époque donnée.

Lire la suite sur Futura-Sciences

L'agame barbu, un reptile qui apprend par imitation

Des petits lézards ont réalisé devant les scientifiques une étonnante prouesse : regarder un film montrant un de leur congénère ouvrir une porte et imiter ensuite ce comportement. Cet apprentissage par imitation n'était jusque-là connu que chez les oiseaux et les mammifères.

Rien n’arrête un gourmand agame barbu pour un ver bien dodu. Passés trois ans d’entraînement, une femelle de Pogona vitticeps réussit à ouvrir la porte coulissante de sa cage pour obtenir sa récompense, un ver de farine. Des congénères, après avoir regardé la vidéo de la capture, répliquent la manipulation pour accéder à leur friandise à pattes. En revanche, un groupe témoin qui n’avait pas vu les 11 secondes d’images reste penaud.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Dronecode : Fondation Linux lance une plateforme open-source pour drones

La Fondation Linux investit dans le domaine des drones en créant un projet collaboratif à but non lucratif. Baptisé Dronecode, il est conçu pour favoriser le développement d’applications open-source dédiées aux drones à usage personnel ou commercial. L’objectif est de fournir une plateforme logicielle dont bénéficiera la communauté et qu’elle pourra faire évoluer en retour.

On ne le sait pas toujours, mais beaucoup de véhicules aériens sans pilote (en anglais UAV, Unmmaned Aerial Vehicles) et autres drones utilisent des logiciels open-source. C’est grâce à cela qu’une importante communauté de makers, passionnés de bricolage high-tech, a pu se développer. Mais il n’est pas forcément aisé, surtout pour des débutants, de se repérer dans cet univers foisonnant de projets. Les choses pourraient devenir un peu plus simples avec l’initiative que vient de lancer la Fondation Linux.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Les orques savent apprendre le langage des dauphins

Mis dans le même bassin de captivité que des dauphins, des orques ont modifié leurs vocalises pour arriver à imiter celles de leurs partenaires. Cette capacité d’apprentissage vocal pourrait servir les cétacés dans leurs interactions sociales.

On mesurait déjà l’intelligence des orques (Orcinus orca) à leur faculté d’apprendre et de réaliser sur demande des figures dans les parcs aquatiques. Mais les épaulards sont aussi capables d’assimiler et de produire des chants proches de ceux d’autres espèces de cétacé, rapporte une étude scientifique parue dans le Journal of the Acoustical Society of America. Comme les êtres humains, ils seraient donc capables d’interpréter des sons nouveaux pour eux.

Lire la suite sur Futura-Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !