Une pénurie de blé dur pourrait faire augmenter le prix des pâtes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Une pénurie de blé dur pourrait faire augmenter le prix des pâtes
©GEORGES GOBET / AFP

Addition salée

Une pénurie de blé dur pourrait faire augmenter le prix des pâtes

Invité au micro de BFM Business, François Rouilly, directeur général de Panzani s'est montré soucieux du manque de cette matière première.

Le changement climatique provoque des événements désastreux pour notre environnement et aussi pour notre porte-feuilles. La succession de phénomènes climatique au Canada et en Europe pourrait amener à une hausse du prix des paquets de pâtes dans nos supermarchés. 

François Rouilly, directeur général de Panzani, invité sur le plateau de BFM Business soulève qu'"il n'y aura pas assez de blé dur au niveau mondial pour répondre au besoin des fabricants de pâtes" et estime que "Nous avons un risque de pénurie de pâtes au niveau mondial" car "il va manquer à peu près 2 millions de tonnes" de blé dur sur le marché mondial.

Selon lui "cette pénurie est liée au dérèglement climatique" et à la sécheresse au Canada car "Le Canada est le premier producteur de blé dur au monde et surtout c'est le premier exportateur. On estime que sa production sera en recul de l'ordre de 30 à 40%". et "les pluies très abondantes en Europe ont eu pour conséquence une récolte assez basse, qui va être de l'ordre de 7,3 millions de tonnes pour un besoin de 9,5 millions de tonnes".

En France, il constate que "Depuis le mois de juillet, le prix du blé dur en France a augmenté de plus de 30%" et qu'"Il va être urgent pour nous d’être capable de répercuter cette hausse des prix du blé dur auprès des prix de vente du consommateur et nous sommes en pourparlers avec la grande distribution pour voir comment gérer cette crise".

À Lire Aussi

Chéri, j’ai rétréci les courses ! Plus pernicieux que l’inflation, la grande réduction des quantités ?
BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !