Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Chine
©DR

Intox

Une fausse journaliste française aurait été utilisée par une chaîne d'Etat chinoise diffusée en France

Présentée comme journaliste indépendante elle dénonce les critiques sur le traitement réservé à la minorité musulmane des Ouïgours

"« “Mon” Xinjiang : halte à la tyrannie des fake news ». Sous ce titre engageant, le site de la télévision d’Etat chinoise en français, CGTN, a publié dimanche 28 mars la tribune d’une « journaliste indépendante basée en France », Laurène Beaumond. Le texte, rangé dans les pages opinions du média d’Etat de Pékin, démonte, à la façon d’un témoignage vécu et personnel, les accusations de génocide et de persécution subis par la minorité musulmane des Ouïgours dans la province du Xinjiang." raconte Le Monde

"Le Monde a pu vérifier qu’aucune personne de ce nom ne figure dans le fichier de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels français."

Depuis le site en français de la chaîne chinoise explique que Laurène Beaumond est un pseudonyme  et qu'elle a décidé de ne plus utiliser ce pseudonyme à l'avenir "craignant pour sa sécurité et celle de sa famille" précise France Info.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !