Royaume Uni : de nouvelles lois vont protéger la libre expression dans les universités face à la cancel culture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une The Times
Une The Times
©Une partie de la Une du Times

Liberté

Royaume Uni : de nouvelles lois vont protéger la libre expression dans les universités face à la cancel culture

Des universités pourraient être traduites en justice par des orateurs dont l'intervention aurait été annulée

Dans son discours d'hier devant la Chambre des Lords, la reine Elisabeth a évoqué la liberté d'expression dans les universités et sur les réseaux sociaux. Les syndicats étudiants seront légalement tenus de protéger la liberté d'expression pour la première fois et pourraient être traduits en justice par des orateurs annulés, a annoncé le gouvernement britannique souligne, à la Une, le quotidien The Times.

De nouvelles lois permettront aux universitaires, aux étudiants et aux conférenciers invités de prendre plus facilement des mesures contre les universités et les syndicats étudiants et de réclamer une indemnisation s'ils sont empêchés de s'exprimer.

The Office for Students, le chien de garde de l'enseignement supérieur en Angleterre, aura le pouvoir d'imposer des amendes aux établissements s'ils enfreignent les règles précise la BBC.

Une nouvelle loi régira aussi la liberté d'expression sur les réseaux sociaux.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !