Restaurants clandestins : sanction et démission pour tout membre du gouvernement qui s'y trouverait selon Gérald Darmanin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gérald Darmanin
Gérald Darmanin
©Capture d'écran Europe 1

Coronavirus

Restaurants clandestins : sanction et démission pour tout membre du gouvernement qui s'y trouverait selon Gérald Darmanin

Le ministre de l'Intérieur a aussi dénoncé la rumeur qui sape les fondements de la démocratie selon lui

Invité d'Europe 1, mardi matin, "Il est évident que si un membre du gouvernement participait à un dîner (...) il ne serait pas à la hauteur de sa fonction" a déclaré Gérald Darmanin à propos des restaurants clandestins, ajoutant qu'une sanction et démission "paraîtraient justes".

"Cela fait un an que les Français, dans une grande compréhension et avec un grand ses civique, respectent les règles qui sont difficiles (...) Je suis sûr que ça fruste" a aussi déclaré le ministre de l'Intérieur, en glissant au passage : "Je constate que souvent ceux qui sont les plus réfractaires à l'autorité sont ceux qui sont les plus bourgeois".

Le ministre a aussi affirmé que 103.000 contrôles ont été réalisés durant les fêtes pascales, ayant débouché sur 10.500 verbalisations.

Ces verbalisations ont été réalisées "essentiellement pour non respect du couvre-feu après 19 heures et au regroupement de plus de 6 personnes", a précisé le ministre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !