Raquel Garrido et Alexis Corbière nient avoir maltraité une femme de ménage sans papier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Raquel Garrido et Alexis Corbière posent lors d'une séance photos à Paris, le 24 mai 2022
Raquel Garrido et Alexis Corbière posent lors d'une séance photos à Paris, le 24 mai 2022
©JOEL SAGET / AFP

Hypocrisie ?

Raquel Garrido et Alexis Corbière nient avoir maltraité une femme de ménage sans papier

Les deux députés de La France Insoumise emploieraient depuis un an une femme de ménage sans titre de séjour, qui serait soumise à des cadences infernales. Le couple de députés insoumis a depuis nié ces accusations en bloc.

Les députés de la France insoumise, élus en Seine-Saint-Denis, aiment pourtant rappeler leur vertu. Militantisme pour la régularisation des sans-papiers, lutte contre la misère sociale … Selon le Point, le pot aux roses a été découvert en mai dernier, suite à un contrôle de police à Paris. L'employée de maison, une Algérienne de 36 ans, arrivée en France en 2008 grâce à un visa étudiant, a dû justifier de sa situation administrative alors qu'elle promenait la petite dernière du couple. Démunie de titre de séjour, elle n'a pu présenter que son passeport algérien.

L’employée de maison a indiqué aux fonctionnaire de police qu’elle travaillait jour et nuit au domicile des deux parlementaires, à Bagnolet, mais aussi dans un logement parisien où leurs enfants sont pris en charge afin d'être scolarisés dans la capitale. 

Selon les informations du Point, l'employée a droit à une chambre dans leur maison individuelle et dort sur un canapé à Paris. Selon elle, que Le Point a pu rencontrer, le couple Garrido-Corbière lui aurait promis des « papiers en cas d'élection de Jean-Luc Mélenchon à la présidence de la République ou s'il devient Premier ministre ».

« Jusqu'au 19 (juin, date du second tour des législatives, ndlr), elle a besoin de moi et si ça me va pas, elle me renvoie dans mon pays », écrit l'employée de maison à ses camarades. « … Je te dis de rester, tu restes, si ça te va pas, y'en a plein dans ton cas qui veulent travailler, mais tu peux oublier tes papiers », peut-on lire dans un message envoyé par Raquel Garrido. « Pardon madame. Mais c'est pas bien », lui répond alors la jeune femme.

Réclamant à sa patronne d’être payée, Raquel Garrido lui rétorque : « Monsieur te donnera 150 euros pour la semaine, on verra le reste après ». La femme de ménage répond avec un simple émoji en pleurs. Garrido, elle, ne bronche pas « On te met un toit sur la tête, on te fait travailler donc soit t'es reconnaissante, soit je prends quelqu'un d'autre maintenant stop ». 

Le couple Garrido-Corbière a publié un communiqué et certifie que « tout est faux ». « Cela fait des années que nous n'avons pas d'aide ménagère. On a recruté de l'aide pendant les campagnes électorales. À chaque fois avec des personnes disposant de papiers, et bien sûr avec les déclarations Urssaf afférentes », explique Raquel Garrido. Affaire à suivre. 

Dans un article du Point du mercredi 22 juin, Raquel Garrido et Alexis Corbière étaient accusés de maltraiter une employée de maison sans papier. Le couple de députés insoumis a depuis nié ces accusations en bloc.

Les deux députés insoumis ont donc démenti sur les réseaux sociaux les révélations du Point.

Dans un communiqué, ils accusent Le Point d'avoir publié « un ramassis de mensonge concernant notre famille ».

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !