Les Unes du jour, jeudi 23 décembre: La France menacée de coupures d'électricité; Le retour du télétravail; La faim en Afghanistan<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Kiosque
Kiosque
©BERTRAND GUAY / AFP

Revue de presse des quotidiens

Médias

La France sous la menace de coupures d’électricité à la Une du Figaro

À cause de la crise énergétique européenne et des nombreuses centrales nucléaires d’EDF en arrêt forcé, l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité a rarement été aussi précaire qu’en cette saison froide. 

Le retour du télétravail à la Une des Echos

Pour tenter de freiner le tsunami Omicron, la jauge de télétravail préconisée va passer de deux ou trois jours par semaine à trois ou quatre, a annoncé Elisabeth Borne. L'impact économique devrait être faible.

L'armée française renonce à la "paix" à la Une de l'Opinion

Alors que les tensions s’accroissent avec la Russie ou la Chine, l'état-major des armées adopte une nouvelle «vision stratégique» nettement plus dure celle du passé. Il est désormais question de «gagner la guerre» plutôt que de préserver la paix

Afghanistan, La Faim à la Une de Libération

Famine, infections, pénuries, manque de fonds et sanctions, les Afghans font face à une crise profonde depuis l’arrivée au pouvoir des talibans, au point d’envisager l’exil pour survivre.

A la rencontre des chrétiens de Syrie

Après plus de dix années de guerre et malgré une semi-accalmie sécuritaire, la situation en Syrie reste très difficile pour les chrétiens. Avec une heure d’électricité par jour, une crise économique et un terrible sentiment d’abandon, les jeunes en particulier cherchent de plus en plus à fuir leur pays.

Les adultes aussi raffolent des jouets à la Une du Parisien

Un jouet sur cinq acheté par un adulte l’est pour lui-même ou pour l’offrir à un autre adulte. Un marché qui représente aujourd’hui 720 millions d’euros et constitue une aubaine pour les spécialistes du secteur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !