Présidentielle : les catholiques ont majoritairement voté à l'extrême droite, les musulmans Mélenchon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle : les catholiques ont majoritairement voté à l'extrême droite, les musulmans Mélenchon
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Sociologie du vote

Présidentielle : les catholiques ont majoritairement voté à l'extrême droite, les musulmans Mélenchon

C'est ce qui ressort d'une étude Ifop pour La Croix qui analyse les votes du premier tour de la présidentielle selon les convictions religieuses. Les candidats d’extrême droite réalisent au total 40 % chez les catholiques

Les musulmans se sont très largement tournés vers Jean-Luc Mélenchon, en tête à 69%, et les protestants vers Emmanuel Macron, à 36%.

Les catholiques ont voté à 29% pour le président sortant (contre 27,5 % pour l'ensemble des Français), à 27% pour la candidate du Rassemblement national (23,3%), 10% pour Eric Zemmour (7,1%), et à 7% pour Valérie Pécresse (4,8%). Les candidats d'extrême droite ont obtenu 40% si on additionne les votes en faveur de Marine Le Pen, Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan (3%), soit plus que l'ensemble des Français (32,5%).

Les catholiques votent de manière moins marquée à gauche : 14% des personnes de cette confession ont voté pour Jean-Luc Mélenchon (22% chez l'ensemble des Français), 3% pour Yannick Jadot, 2% pour Anne Hidalgo et Fabien Roussel.

Chez les musulmans, Jean-Luc Mélenchon est très loin (69%) devant Emmanuel Macron (14%) puis la candidate du Marine Le Pen (7%).

Le sondage a été mené dimanche auprès d'un échantillon de 3784 personnes inscrites sur les listes électorales, issu d'un échantillon de 4.066 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur entre 0,7 et 1,6 point.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !