Lannion : le garçon de 8 ans enlevé par son père a été retrouvé sain et sauf | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
L'enfant avait été enlevé vendredi à Lannion.
L'enfant avait été enlevé vendredi à Lannion.
©Fred TANNEAU / AFP

Plus de peur que de mal

Lannion : le garçon de 8 ans enlevé par son père a été retrouvé sain et sauf

Le plan Alerte enlèvement avait été déclenché samedi matin pour retrouver l'enfant.

Le petit Dewi, 8 ans, et son père, qui l'avait enlevé vendredi, ont été retrouvés sains et saufs à Plouaret, dans les Côtes-d'Armor. Des examens médicaux vont être pratiqués pour s'assurer que l'enfant est bien en bonne santé et il sera ensuite remis à sa famille d'accueil. Le père va être placé en garde à vue.

“Aux alentours de 15h, ils ont été récupérés sur la commune de Plouaret sains et saufs”, a déclaré à l’AFP Bertrand Leclerc, procureur de Saint-Brieuc.

Le dispositif alerte enlèvement avait été déclenché pour retrouver l'enfant, enlevé vendredi 30 juillet vers 11h15 à Lannion par son père. Ce dernier, n'a pas le droit de voir seul l'enfant, est un homme de 38 ans, déjà connu de la police pour des infractions concernant la garde de son enfant, mais aussi pour vols, menaces et des affaires de stupéfiants.

Il bénéficiait d'un droit de visite surveillé à la Maison du département de Lannion pour voir son enfant, qui était placé en famille d'accueil depuis le 1er janvier 2021. C'est à l'occasion de ce droit de visite, vendredi, qu'il a enlevé son fils sans violence.

L’enquête judiciaire est confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) tandis que la Direction interrégionale de la PJ de Rennes est chargée de chapeauter les investigations judiciaires, d’après le parquet de Saint-Brieuc.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !