La ville de Vichy et le phare de Cordouan inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Cordouan est le dernier phare en mer habité de France.
Cordouan est le dernier phare en mer habité de France.
©Philippe LOPEZ / AFP

Préservation

La ville de Vichy et le phare de Cordouan inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

Les deux sites français ont été inscrits samedi la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Coup double pour la France ! Ce samedi, la ville de Vichy et le phare de Cordouan ont fait leur entrée sur la liste des sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

La ville de Vichy (Allier) a candidaté aux côtés de dix autres grandes villes d'eaux d'Europe : Baden bei Wien en Autriche, Montecatini Terme en Italie, Marianské Lazne, Frantiskovy Lazne, Karlovy Vary en République Tchèque, Spa en Belgique, Bath au Royaume-Uni et Bad Ems, Bad Kissingen, Baden-Baden en Allemagne. Ce label prestigieux doit permettre à ces cités thermales d'attirer encore plus de touristes, de curistes. Vichy a d'ores et déjà annoncé qu'avec cette inscription, elle va aussi pouvoir démarrer les travaux pour restaurer certains sites comme le parc des Sources.

Autre site inscrit ce samedi, Cordouan, dernier phare de mer habité en France, situé dans l'estuaire de la Gironde. Construit sous Henri IV et rehaussé sous Louis XVI, le phare inauguré en 1611 balise l'entrée du plus grand estuaire d'Europe, entre Verdon-sur-Mer (Gironde) et Royan (Charente-Maritime). Il est le deuxième phare inscrit sur sa liste par l'Unesco, après celui de La Corogne en Espagne.

La ministre de la Mer Annick Girardin a salué dans un communiqué "une victoire pour le patrimoine maritime français". "Mais elle implique une grande responsabilité, celle de continuer à préserver ce site exceptionnel pour les générations futures", a-t-elle ajouté.

À Lire Aussi

Marnes-la-Coquette : un petit morceau de France et un véritable aimant à personnalités

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !