La transmission à distance des données de contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine a été coupée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Tchernobyl centrale nucléaire
Tchernobyl centrale nucléaire
©ZUFAROV / TASS / AFP

Guerre

La transmission à distance des données de contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine a été coupée

L'Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA) s'inquiète

Les systèmes permettant de surveiller à distance les matériaux nucléaires de la centrale de Tchernobyl en Ukraine ont cessé de transmettre des données à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA) note Le Parisien.

 La Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, prenant le contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl (lieu de la pire catastrophe nucléaire de l’histoire en 1986) qui est acuellement à l'arrêt.

L’AEIA utilise le terme « garanties » pour décrire les mesures techniques qu’elle applique aux matières et activités nucléaires, dans le but de dissuader la propagation des armes nucléaires par la détection précoce de l’utilisation abusive de ces matières. Plus de 200 techniciens et gardes sont bloqués sur le site, travaillant 13 jours d’affilée sous surveillance russe.

L’AEIA a demandé à la Russie de les autoriser à effectuer des rotations, le repos et les horaires fixes étant essentiels à la sécurité du site. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !