L'armée Russe capture Lyman, ville de l'Est de l'Ukraine au grand intérêt stratégique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'armée Russe capture Lyman, ville de l'Est de l'Ukraine au grand intérêt stratégique
©YASUYOSHI CHIBA / AFP

Guerre russo-ukrainienne

L'armée Russe capture Lyman, ville de l'Est de l'Ukraine au grand intérêt stratégique

La capture de cette ville de 20 000 habitants permet d'ouvrir la route à l'armée russe vers les villes de Sloviansk et Kramatorsk, localités clefs du Donbass.

L'armée russe a confirmé samedi s'être emparée de la ville stratégique de Lyman, dans l'est de l'Ukraine, sur la route de deux villes clés encore sous le contrôle de Kiev. "Suite aux actions conjointes des unités de la milice de la République populaire de Donetsk et des forces armées russes, la ville de Lyman a été entièrement libérée des nationalistes ukrainiens", a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué, confirmant une annonce faite un jour plus tôt par les séparatistes pro-Moscou.

Plus tôt dans la journée, le conseiller présidentiel ukrainien et négociateur des pourparlers de paix, Mykhailo Podolyak, a déclaré que tout accord avec la Russie n'est pas digne de confiance et que Moscou ne pouvait être stoppé dans son invasion que par la force.

"Tout accord avec la Russie ne vaut pas un sou", a écrit M. Podolyak sur l'application de messagerie Telegram. "Est-il possible de négocier avec un pays qui ment toujours de manière cynique et propagandiste ?".

La prise de Lyman pourrait permettrs à l'armée russe de poursuivre son offensive vers Sloviansk, puis Kramatorsk et encercler Severodonetsk et Lyssytchansk, deux cités majeures de l'est de l'Ukraine. 

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !