Hillary Clinton : le discours d'une candidate investie et lucide | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hillary Clinton : le discours d'une candidate investie et lucide
©Reuters

C'est officiel

Hillary Clinton : le discours d'une candidate investie et lucide

Candidate officielle des démocrates à la Maison-Blanche depuis mardi 26 juillet, Hillary Clinton a accepté formellement sa nomination jeudi et a clôturé la convention démocrate de Philadelphie.

" C'est avec humilité, détermination et une confiance sans limites dans la promesse de l'Amérique que j'accepte votre nomination ", a déclaré Hillary Clinton.  " Je serai la présidente des démocrates, des républicains, des indépendants [...] de tous les Américains.


Cinq points à retenir du discours d'investiture...par libezap "

"l’Amérique ne dit pas ça, elle dit NOUS allons les régler ensemble "

Hillary Clinton a remercié d'entrée de jeu son ex-rival Bernie Sanders et salué sa campagne " qui a inspiré des millions d'Américains ". La candidate démocrate s'est ensuite adressée aux partisans du sénateur du Vermont. " Vous qui l'avez soutenu, ici et à travers le pays, je veux que vous sachiez que je vous ai entendus. Votre cause est notre cause ", a-t-elle déclaré.

À son rival républicain qui prétend être le seul candidat à pouvoir " sauver le pays ", Hillary Clinton a rétorqué qu'il ne fallait jamais croire " quelqu'un qui dit: "Je peux le faire tout seul". Ce furent les mots de Donald Trump à Cleveland. Cela devrait tous nous inquiéter. " l’Amérique ne dit pas ça, elle dit NOUS allons les régler ensemble ". " Il veut nous diviser du reste du monde et les uns des autres", a poursuivi l’ancienne secrétaire d’État, qui a invité son public à retirer au milliardaire le bénéfice du doute pour ses dérapages, " la triste vérité est qu’il n’y a pas d’autre Donald Trump. Il est vraiment comme ça ".  Ainsi, la candidate démocrate a exhorté les électeurs américains à " travailler ensemble " et à rejeter les appels à la peur et à la division du candidat républicain Donald Trump. Celle qui portera les couleurs démocrates lors de la présidentielle américaine, le 8 novembre, a dépeint son adversaire républicain comme un candidat inexpérimenté, qui ne mérite pas la confiance des Américains.

Une vision lucide

Hillary Clinton a voulu mettre de l'avant une vision du pays à la fois optimiste et lucide, insistant sur le " travail qu'il reste à faire " pour combattre les inégalités, les salaires insuffisants et la menace terroriste.

La candidate démocrate a misé sur l'emploi, se montrant compréhensive à l'endroit des problèmes de la classe moyenne. "Nous ne construirons pas un mur. À la place, nous bâtirons une économie où toute personne qui désire un emploi bien rémunéré pourra en obtenir un.", a – t – elle déclaré.  " Je veux vous dire, ce soir, comment nous allons rendre la vie de tous les Américains meilleure. Ma première mission comme présidente sera de créer plus de possibilités et plus d'emplois, avec des salaires plus élevés, ici même, aux États-Unis ", a-t-elle déclaré.

Lors du discours le plus important de sa carrière, Hillary Clinton a insisté sur l'importance d'avoir brisé le plafond de verre en tant que première femme à la tête d'une formation politique majeure aux États-Unis, une nomination " historique ".

Dès ce vendredi, la candidate démocrate prendra la route de la " Rust Belt " pour se rendre dans les États de l'Ohio et de la Pennsylvanie, accompagnée de son colistier Tim Kaine, pour entamer officiellement sa campagne. Hillary Clinton aura ensuite l'occasion d'affronter Donald Trump lors du premier débat des candidats à la présidence américaine, à l'université Hofstra, dans l'État de New York, le 26 septembre prochain.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !